▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended)
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 18:46

❝Aslander Danjel Asquith❞
☎ 485 ans (transformé à l'âge de 29 ans) • 26 septemble 1514 • Ancien Serpentard • Sang-pur • Issu d'une famille de petite noblesse • Célibataire • Adults and others ☎
ETIQUETTE ►
Terriblement inhumain. Aslander respire le sadisme et la cruauté, étrange paradoxe puisqu'il dégage cette aura de séduction instable, intolérable. Il est tout ce qu'on peut détester et tout ce qu'on peut désirer à la fois, un monstre de machiavélisme pour les uns, un mystère attractif pour les autres. On le considère avant tout un comme un être dénué de sentiments, qui ne puise sa jouissance que dans les jeux malsains et la tromperie. Il a pourtant ce don improbable de s'immiscer dans votre vie, comme pour mieux vous l'arracher. Rien de son apparence ne laisse prétendre qu'il a un jour été capable d'aimer une femme, de l'aimer à en mourir.

FAMILLE (ORIGINE, NATIONALITE). CONVICTIONS, ET IDEAUX ►
À son époque, Aslander était le favori de la famille, l'enfant chéri des Asquith et ce malgré le fait qu'il détestait son paternel, celui-ci nourissant le rêve de voir son fils aîné prendre la relève. Il ne supportait pas l'idée de devoir faire des courbettes à la cour et de jour au pantin pour les beaux yeux d'inconnus. En revanche, il avait une étrange admiration pour sa mère, presque malsaine, pour elle qui - malgré sa place - avait un rôle décisif dans la famille, une femme forte, manipulatrice, qui lui a légué ce charme de diable. S'il est un membre de la famille pour lequel Aslander serait capable de tout, il s'agit bien de son petit frère, William. Alors cracmol lorsqu'il était humain, cela n'a jamais changé l'affection, que dis-je l'amour, qu'il lui a toujours porté. Malgré la rivalité permanente, les mauvais coups et cette fausse haine cultivée depuis des siècles, Aslander donnerait sa vie pour celle son cadet. D'ailleurs, William est probablement la seule chose qui l'empêche de sombrer définitivement dans le gouffre de l'inhumanité totale.

Aslander n'a que faire des guerres que se livrent les humains, celles des sorciers tout autant. Il se moque bien volontiers de ces années perdues pour rien, tout comme il s'amuse des idéaux ridicules qui finiront par mourir à l'usure, dans l'infini du temps qui passe.


TRAITS DE CARACTERE ►
Aslander, Aslander, Aslander, mélange subtil d’intelligence et de cruauté, un être sans pitié, doué de ruse et maniant les mots avec adresse. Lorsqu’on le croise la première fois, c’est la vision d’un homme séduisant qui nous reste en mémoire. La seconde fois, lorsque l’on s’attarde un peu à le découvrir, il n’est pas rare d’être effrayé. Il passe son temps à observer, analyser, comprendre et déchiffrer. Ce qui lui permet de trouver les répliques les plus cinglantes et de savoir à l’avance qu'il va devoir affronter. Il accueillera toujours l’inconnu avec ce sourire en coin insupportable et irrésistible. La malice et l’arrogance qui se dégagent du vampire sont presque palpables. Son aura est semblable au charisme de ses aînés, terrifiante. N’avez-vous jamais connu une personne qui vous hypnotise au point de vous amenez à vous retourner sur son passage, à la fixer pour y découvrir la faille qui vous permettra de comprendre cette chose que vous saurez décrire ? Cette « chose » c’est le propre de la famille Asquith. C’est l’attirance du mal, du danger. Aslander a beau être déterminé et authentique, il n’en reste pas moins un être profondément blessé. Pourtant, encore humain il était un modèle, symbole d'une génération mais les dures épreuves qu'il a traversé et les siècles qu'il a affronté le rendirent méfiant, si bien qu'il se garde de tout sentiment, étouffant son humanité dans les tréfonds de son esprit. Il n'a pas sa langue dans sa poche et n'hésite pas à balancer ses quatre vérités à un type qui l'agace. Et encore, subir les mots du vampire est une grande chance, ce dernier n'a plus aucun scrupule à ôter la vie et se nourrit de sang humain pour calmer sa soif. Bagarreur, il peut pourtant se révéler très calme et très agaçant lorsqu'il se joue d'un être. Il a conservé les goûts de ses années d'humain, comme la séduction qu'il exécute tel un défi constant, ne traitant les femmes qu'en simple objet de distraction. Son autre grande passion est la lecture, tout livre est bon à lire selon lui, la littérature n'a aucun secret pour lui. L'anglais prend un point d'honneur à écrire un journal. Il apprécie également la musique, celle des premiers âges du rock et autres compositions classiques qui le bercent comme au temps de son humanité. Aslander aime défier les règles mais sait le faire dans la plus grande discrétion. Il prend un malin plaisir à torturer un humain puis, comme tout vampire, se délecter de son sang. Il tue sans le moindre scrupule et sait, avec habilité, faire disparaître toutes preuves le concernant, s'il décide que cela en vaut la peine.

MANIES ET TICS/TOCS, SIGNES PARTICULIERS ►
est un ancien sorcier ▽ est immortel ▽ garde quelques cicatrices sur le torse de son existence humaine ▽ passe aisément pour un psychopathe ▽ a une facheuse tendance a laissé des cadavres sur sa route ▽ n'a aucune considération pour la vie humaine ▽ peut s'exposer au soleil grâce à une potion ▽ aime jouer des mots et vaincre grâce à eux plutôt que d'utiliser l'hypnose ▽ cela dit il n'hésite pas à controler l'esprit des autres ▽ s'il ne cherche pas les ennuis, c'est eux qui viennent à lui ▽ il a toujours veillé sur son petit frère sans que celui-ci le sache vraiment, malgré leur rivalité ▽ a toujours sa baguette, bien qu'inutilisable ▽ règle trop souvent ses problèmes par le meutre ▽ il ne boit que du sang "à la source" et jamais dans une poche qu'on trouve dans les hôpitaux ▽ il n'a jamais reprononcé le nom de la femme qu'il a aimé et qui l'a transformé ▽ aime torturer ses victimes avant de les vider de leur sang.

PATRONUS ►
Signe du destin ou mauvaise blague du sort, le patronus corporel d'Aslander était un gros chien noir comparable avec un sinistros, annonciateur de mort. Comme si son avenir était inscrit quelque part, qu'un message d'un autre monde le prévenait de la mort qui le surprendrait bien plus tôt, bien trop tôt. Il s'en est longtemps amusé, notamment pour effrayer ses camarades. Il l'a aussi utilisé de nombreuses fois pour envoyer des messages à son frère.

EPOUVANTARD ►
Voilà une chose qu'Aslander ne regrette nullement. Son épouvantard prenait la forme d'une femme, dont le visage était masqué par de longs cheveux cuivrés. Cette femme n'avait pas d'identité, elle était juste une possibilité, une dans la multitude, une image comme une autre, de l'amour, de cet infâme sentiment. L'amour est la plus grande peur d'Aslander. Il n'a compris cette représentation qu'après sa transformation, triste révélation, puisque c'est ce qui l'a tué.

MIROIR DU RISED ►
//

BAGUETTE MAGIQUE ►
En bois d'ébène, avec un ventricule de coeur de dragon, c'était la baguette d'un ancêtre de la famille. Il se rappelle aujourd'hui vaguement de la sensation que lui avait procuré la première prise en main. Le souvenir flou d'une chaleur envoûtante, agréable. Elle n'est à présent rien de plus qu'un misérable bâton entre ses mains de vampire.



Ø la race humaine;; son frère;; qu'on se joue de lui;; les gryffondors (les vieilles habitudes ont la vie dure);; ce qu'il reste du monde sorcier;;
se jouer des autres;; le sang alcoolisé;; la lecture;; son frère;;




Dernière édition par Aslander Asquith le Ven 6 Avr - 15:18, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 18:46

❝I. STORYBOARD




« Love is a vampire's greatest weakness, and we are not weak. We do not feel, and we do not care.
-We did once
- Too many lifetimes ago to matter. »

Une ombre traversa la pièce, la pâle flamme d'une bougie vacillait alors que quelqu'un, ou quelque chose, se trouvait là, dans la pénombre. Le journaliste de la Gazette du Sorcier se tenait sur la pas de la porte et hésitait à en franchir le seuil, une certaine terreur s'emparait de lui alors qu'il ignorait ce qu'il avait à craindre. Il sentait qu'il n'était pas en sécurité, comme si une voix lui soufflait de fuir, mais la curiosité qui l'avait conduit à faire ce métier le poussa à s'avancer vers le centre de la pièce. On l'invita à s'assoir, il s'exécuta, refermant ses doigts sur la baguette qu'il cachait dans la doublure de sa veste. Un homme, la trentaine, du moins semblait-il physiquement dans ces âges-là, parce que lorsqu'il quitta l'ombre le journaliste put apercevoir un regard noir, un regard qui en disait bien plus long, tellement plus loin. « Vous, vous m'avez demandé de venir Monsieur Asquith, vous parliez du, du scoop de ma carrière. » Un sourire naquit au coin des lèvres d'Aslander, un de ses sourires qui n'avaient rien de rassurant, ça sonnait comme une menace. Il s'installa avec nonchalance sur la chaise faisant face à celle de son invité. Il reste quelques secondes dans une immobilité totale, observant le tremblant petit humain qui lui ne pouvait garder son regard fixe, terrifié sans trop savoir pourquoi. Prenant son courage à deux mains il parvint à articuler. « Alors qu'est-ce que cette chose que vous vouliez me révéler ? » Un ricanement brisa le silence pesant et alors qu'Aslander se pencha vers lui, il sentit la crainte s'insinuer dans ses veines comme un poison mortel. « Avez-vous déjà rencontré un vampire Monsieur Archer ? » Aslander entendit son coeur s'emballer, il se ravit de la terreur qu'il lui insufflait. Il fit un non de la tête. Il espéra que ce ne soit qu'une mauvaise plaisanterie mais doucement, comme une réponse silencieux à ses craintes, le visage du vampire se déforma, ses canines se firent soudainement plus apparentes, ses yeux se tintèrent d'une lueur sauvage. Archer déglutit et acquiesça. Les jeunes sorciers avaient des cours relatifs aux vampires lors de leurs années d'études, mais il était rare, très rare, d'en rencontrer un. Il essaya de se souvenir de sorts de protection mais tout ce qui vint à ses lèvres fut cette question qu'il posa d'une voix peu assurée. « Quel âge avez-vous ? » « Presque cinq siècles. » La surprise se dessina sur les traits de l'humain. Il fouilla dans son sac pour en sortir de quoi noter et emprunt d'une intérêt plus que soudain demanda à Aslander de lui raconter le demi-millénaire qu'il avait traversé. Enchanté de l'effet qu'il provoquait, le vampire regagna son siège et commença son récit, parlant d'abord vaguement de ses années en tant qu'élève à Poudlard, de sa déception face au manque de pouvoir de son petit frère, lui qui avait tant espéré partager le monde des sorciers avec William. Il y avait quelque chose dans le monde de la magie qui le fascinait et il regrettait tellement d'avoir à découvrir sorts et tours divers sans son cadet. Il passa délibérement des moments de son adolescence et sa scolarité, plus par dégoût de sa propre humanité que par la magie qui ne courait plus dans ses veines depuis tant d'années.


« Ces plaisirs violents ont des fins violentes dans leurs excès,
ils meurent tels la poudre et le feu que leurs baisers consument. »

William Shakespeare

Aimer fut la pire erreur de ma vie, la dernière. J'avais le monde à mes pieds, je pouvais faire ce que je voulais, toutes les portes m'étaient ouvertes. J'étais un homme, mais l'amour m'a dévoré jusqu'à la moelle. J'a cédé sous le poids des armes, cédé à son charme. Et elle était belle, oh oui, qu'est-ce qu'elle était belle avec ses longs cheveux bruns qui tombaient en cascade sur de frêles épaules. Elle avait le regard d'une enfant et dans le sourire des traces de vices qui soulignaient un merveilleux contraste. Je me rappelle de la pâleur de sa peau qui brillait sous les faibles éclats solaires de l'Angleterre. Je n'avais pas pu résister. J'étais prisonnier de chaînes que je ne repoussais même plus.

Aujourd'hui, les derniers battements de mon cœur me reviennent en mémoire avec un goût amer, ces derniers battements ont été pour celle qui me les a ôtés. La nuit étendait un lourd drap de soie noir sur le Wiltshire ce soir-là et j'allais la retrouver. Comme chaque soir depuis de nombreuses mois. Je ne suis pas vraiment arrivé au moment oppurtun, puisqu'elle était en grande discussion avec je ne sais qui, un autre vampire qui la réprimandait sur notre histoire. Je ne me souviens de leur conversation que l'ordre qu'elle reçu de me tuer. Dans un murmure elle me demanda de lui pardonner avant de déchirer la peau de mon cou. Ce n'est pas tant la douleur physique qui a marqué cet évènement, c'est la lame incandescente de la trahison, la sensation d'avoir été trompé est si puissant quand l'acte vient de la personne aimée. L'amour est la plus grande faiblesse de l'humanité, il conduit les hommes à la mort et construit des illusionnés. Elle m'a abandonné dans des bois, brisant ma nuque, laissant mon corps mourir, mes pouvoirs s'éteindre définitivement pour laisser place à une soif instable, maitresse de l'éternité qui m'attendait. En me réveillant, je savais ce que j'étais devenu, des restes d'apprentissage de la défense contre les forces du mal confirmaient mes doutes. La faim était puissante, il n'y avait plus que le désir de me nourrir, de sentir la vie glisser entre mes mains. Quand un vampire est assoiffé, il n'y a rien qui puisse arrêter sa course pour sa propre survie. Lorsque je trouvai enfin un être capable d'étancher ce besoin, sa peur, dans ce délicieux coeur à coeur alors que trop précipitamment je me nourrissais enfin, était la meilleure sensation que je n'avais jamais ressenti. Mieux que cet amour aveugle qui s'était mué en vengeance. Mieux que tous les sorts. Alors que je sentais ce liquide tiéde couler dans ma gorge, rien ne me semblait plus important. Le sang est la seule chose dont un vampire ait véritablement besoin. L'humain s'évertue à se construire des sentiments. Il m'a fallu du temps pour comprendre que j'étais enfin libre, dégagé de toutes sortes de responsabilités inhérentes à la vie humaine. Toutes mes sensations étaient démultipliées, le monde me paraissaient totalement différents. Des années à Poudlard ne m'avaient pas appris à voir le monde de cette façon-là. Mais j'ai d'abord détesté ma condition d'immortel, hormis le plaisir procuré par le sang, j'ai passé des mois à fuir la lumière du jour, à apprendre à contrôler mes pulsions, il a fallu du temps, et du temps, j'en avais plus qu'il n'en fallait pour concocter ma vengeance. Vous devez savoir qu'un vampire a le choix, il peut décider de se laisser submerger par les émotions humaines, ou bien les étouffer dans les tréfonds de sa bestialité.

Je me suis contenté de disparaître, veillant de loin sur mon petit frère, seul être encore capable - malgré lui - de m'empêcher de m'abandonner totalement à la vengeance et à la monstruosité. C'était soudainement si facile d'être au dessus des autres. La magie ne me manquait pas, elle ne m'était plus utile, si ce n'était la potion heureusement découverte au bout de quelques années. Un secret jalousement gardé par les vampires. Chasser est devenu comme une seconde nature, j'étais toujours à l'affût d'une proie, et à mesure que les années s'écoulaient, je prenais de plus en plus le temps de choisir mes victimes avec soin, de savoir lesquelles hurleraient quand je commencerais à la torturer, lesquelles avaient dans leurs veines des traces d'alcool pour que je puisse goûter à la saveur délicieusement parfumée de leur sang, lesquelles lutteraient le plus quand je les viderais doucement de leur essence vitale. L'homme est au plus bas de la chaîne alimentaire.



« Ça avait dû l’amuser, parce que certains hommes refusent de se plier à toute logique, celle de l’argent comprise. On ne peut ni les acheter, ni les persécuter, ni les raisonner, ni négocier avec. Certains ne rêvent que de voir le monde brûler. »
Le chevalier noir


« Est-ce que vous avez retrouvé la femme qui vous a transformé ? » hasarda le journaliste, terrifié et fasciné par l'histoire qu'Aslander partaigeait avec lui. Il se sentait étrangement en confiance. Etait-ce une ruse du vampire ? Il se surprit à tenter de se convaincre lui-même, comme s'il espérait avoir noué - par le biais des confidences - une sorte de lien avec l'anim... avec son hôte. « Oui, il y a quelques années. »

La première fois, je l'ai retrouvée, à Paris. Le plus ironique c'est que je ne la cherchais même pas à cette époque. J'étais sur les traces de mon frère. La rumeur grondait dans les ténèbres que les exécuteurs du ministère étaient de plus en plus nombreux et surtout de plus en plus efficaces. N'est-ce pas ironique la manière dont les sorciers traitent ceux qui furent humains, qui furent des leurs ? Combien même l'on peut finir par aimer notre nature, très peu d'entre nous on choisi de devenir ce que nous sommes. J'ai suivi William jusque dans une de ces mondanités dont les français ont le secret. Je n'ai jamais cessé de veiller su William, quand bien même je me suis toujours plu à entretenir haine et rivalité, il était et est mon petit frère, il n'y a rien que je puisse laisser lui arriver. Je crois qu'égoïstement, j'ai aimé le savoir vampire. Je pense qu'on ne s'est jamais autant ressemblé que dans notre inhumanité. Alors qu'il s'adonnait à ses propres distractions, mon attention se porta sur une silhouette, une réminiscence insupportable. Je me suis rapproché d'elle, son odeur, la courbe de ses hanches, ses soupirs, sa morsure, tout me revenait terriblement bien en mémoire à mesure que je comblais la distance et les siècles qui nous séparaient.

Tu devrais aller sauver ton petit frère. lâcha-t-elle, de cette voix si assurée, certaine que je ne pourrais pas la tuer. Elle a eu raison, mais je ne lui ai pas laissé la vie sauve par pitié ou remord non, je ne pouvais pas me résoudre à la tuer sans en savourer chaque seconde. Si je l'avais fait à cet instant, ça aurait vif, rapide, sans aucun plaisir. Je voulais lui faire mal, à la hauteur de sa trahison. Me contenter de lui planter un pieu dans le coeur et la regarder brûler, ça n'était pas assez. Je la tenais, j'avais son existence au bout des doigts, pourtant ceux-ci se desserèrent, la libérant de mon emprise. Un ultime regard, furtif, avant qu'elle ne fuit. Ma colère n'en était qu'amplifiée lorsque j'ai brisé le cou de l'homme qui torturait mon frère. - le sien et celui de ceux qui s'étaient trouvés sur mon chemin. Je crois que ce fut l'une de mes soirées les plus sanglants et depuis longtemps. Les mois qui suivirent cette soirée sont assurément ceux où j'ai semé le plus de cadavres.

J'ai passé près de trente ans à la traquer. Elle savait que je voulais la tuer, à chaque fois que j'arrivais dans une ville où elle avait habité, elle avait déjà filé. Trente ans à la sentir désespérament m'échapper, comme un brouillard dans lequel je ne pouvais que ridiculement passer la main sans jamais l'attraper. Jusqu'au jour où enfin, elle a cessé d'avoir un coup d'avance. J'ai pu lire chacune de ses émotions, la vider lentement de son sang en me régalant de ses suppliques. Elle essayait de faire appel à mes sentiments, mais ils étaient dévorés depuis trop longtemps par le désir de vengeance, par cet animal que je laissais volontiers agir à la place. Des heures, que dis-je, des jours d'une revanche préparée depuis des siècles. Une torture constante, mêlée de de douleur et d'humiliation jusqu'à ce que mon poing brise ses côtes pour lui arracher le coeur.

They made us vampires. They didn't make us monsters. We did that to ourselves.

De plus en plus mal à l'aise, Archer commençait à se tortiller sur sa chaise. La manière dont Aslander racontait le meurtre de la seule femme qu'il ait jamais aimé alertait ses sens. Comment avait-il pu prendre autant de plaisir à faire ça ? En rajoutait-il volontairement ou ne ressentait-il vraiment plus rien ? Pourquoi ne l'avait-il nommée à aucun moment ? Peut-être était un moyen comme un autre de la déhumaniser totalement, pour accepter, pour affronter ce qui s'était passé ? Ou considérait-il vraiment la vie avec si peu d'importance ? Aslander se rendit compte qu'on ne l'écoutait plus avec autant d'attention. Après tout, lui-même se lassait de raconter son histoire, il était arrivé au point où il n'y avait plus grand chose à raconter. Que dire, une fois qu'il l'eut tuée, tout était redevenu affreusement banal. Il profitait de son éternité, se complaisait toujours plus derrière le masque de la psychopathie. Il s'était levé un peu plus tôt lors de son récit et s'était arrêté devant la fenêtre, écoutant attentivement, le pouls désordonné de son invité. Il n'y avait aucun son dans l'appartement si ce n'était la rumeur de la vie qui s'agitait dans la rue. « Vous n'avez jamais eu l'intention de me laisser écrire le moindre article ? » demanda le sorcier, approchant sa main de sa baguette. Le vampire se retourna, un léger rictus déformait ses lèvres. Il s'avança vers l'humain. Il n'y avait plus qu'un mètre entre eux. Aslander laissa échapper un léger ricanement avant d'ajouter « Non. » puis de fondre sur sa proie et de planter ses canines dans son cou. Certaines histoires ne sont pas faites pour être racontées. La seule personne qui connaissait tout d'Aslander était William, et c'était sans aucun doute mieux comme ça. Du bout des doigts l'aîné Asquith essuya le filet de sang qu'il avait au bord des lèvres. Il mit feu au cadavre de sa victime et claqua la porte de cette demeure qui n'était même pas la sienne, le corps de la propriétaire gisant dans l'un des placards. Il rentra chez lui, son véritable chez lui, celui-là même où il avait vu le jour quatre-cent quatre vingt cinq ans plus tôt. Il entendit le bruit si caractéristique d'une bouteille de bourbon que l'on ouvre, Willy. Son frère versa le liquide ambré dans deux verres. Le manoir avait perdu de sa superbe, pendant quelques secondes, Aslander se souvint de la vie qui l'habitait autrefois, quand tous deux étaient encore des enfants, loin d'être promis à l'immortalité. Il n'est pas bon de se complaire dans le passé, il chassa de son cerveau les rires de deux gamins qu'ils n'étaient plus depuis bien longtemps et avala le contenu de son verre.

☎️ Alors alors, moi c'est Sevenways, ou Laura, je vais passer la barre des 19 ans dans une dizaine de jours :canne: et je suis plutôt accro aux forums, je passe généralement tous les jours et j'essaie de rp au moins une ou deux fois pas semaine, selon l'inspiration et mon emploi du temps. Ça fait un moment que j'attends de m'inscrire pour pouvoir jouer mon petit Aslan, et je suis arrivée par ici grâce à mon baby bro Willy, alias Emma I love you - we shall fight. ☎️





Dernière édition par Aslander Asquith le Mar 10 Avr - 17:08, édité 58 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 26/02/2012
− PARCHMENTS : 180
− RPG AGE : 25 ans
− AUTRES COMPTE(S) : Hermione J. Granger • Dmitri K. Barkwith


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Sang-pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Dante S.H. Blackwood

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 19:19

Bienvenue sur Magic Decadence est bonne chance pour ta fiche !
TRES bon choix d'avatar, si tu as la moindre question, ma boite mp est ouverte !

_________________
Dante H. S. Blackoow ϟ « Petite bombe » Petite bombe, prête à exploser, éclate, éclate, telle une bulle de haine. Tu n'attends que ça, tapie-là, au fond, dans le fond. Eclate, explose. Tu t'envoles, dans ton pays de glace, tu t'avances, c'est pas la lumière, c'est le feu de te haine et tu vas te bruler les ailes. Mais pas seule, non pas seule. Burn,Baby Burn.
Revenir en haut Aller en bas
http://magic-decadence.forums-actifs.com/

MODERATEUR • Vieux corbeau solitaire
avatar
− IRL AGE : 28
− REGISTRED SINCE : 12/02/2012
− PARCHMENTS : 304
− DON(S) : Legilimencie Niv2-3 — Occlumencie Niv2
− RPG AGE : 48 ans
− CURRICULUM VITAE : Ex-Serpentard — Veuf — Antiquaire à ses heures perdues — Très Riche — ...
− AUTRES COMPTE(S) : Icare G. Hadley — Dreylian Yggdrasil


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Sang-Pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Gamaël Burden

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 19:29

Bienvenue parmi nous !!

_________________

    ALL MAGIC COMES WITH A PRICE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 21/01/2012
− PARCHMENTS : 70
− DON(S) : Capable de baragouiner des mots en langue gobeline et aquatique, c'est pas trop la classe ? Filer plus vite que la lumière en cas de danger est aussi une spécialité
− RPG AGE : Vingt-neuf ans
− QUOTE :
IT'S THE WAY I'M FEELING, I JUST CANNOT LIE
so I've got to let it show

− CURRICULUM VITAE : Ancienne joueuse de Quidditch professionnelle au poste de batteur, elle s'est reconvertie dans un boulot qui fait appel à ses connaissances en langues étrangères... spécifiques dira-t-on.
− AUTRES COMPTE(S) : J. Camille Stanford


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: sang pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Hester C. Prewett

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 19:48

BIENVENUE SUR MAGIC DECADENCE

Ravie de te compter parmi nous :mouarf: et comme l'a déjà dit Swann, très bon choix d'avatar ♥️
Bonne chance pour ta fiche, j'ai hâte de voir quel personnage tu vas nous faire !

_________________
HESTER PREWETT
citation here Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce ullamcorper nisl eget lectus commodo vehicula. Phasellus cursus suscipit ipsum, pretium blandit tellus blandit a. Cras sed erat a est adipiscing sollicitudin. Quisque non nulla at diam rhoncus cursus. Proin laoreet tristique nisi id dictum. Duis ac orci eu est vulputate porttitor ac non sapien. © CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas

MODERATEUR• Psychopathe cuisinier
avatar
− IRL AGE : 28
− REGISTRED SINCE : 24/03/2012
− PARCHMENTS : 169
− RPG AGE : 28 ans
− CURRICULUM VITAE : Ex-exécuteur du Ministère devenu mercenaire — ex-élève à Durmstrang — Sang-Mêlé — Ange salvateur
− AUTRES COMPTE(S) : Drago Malefoy, Rhiannon B. Walters & Ronald B. Weasley


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Nikolaï V. Tokarev

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 19:59

Bienvenue parmi nous Smile

_________________
La mort est pour toi la jouissance absolue, tu frissonnes quand une vie nous abandonne

©️ CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Dim 25 Mar - 20:10

HEY YOU ♥
J'ai hâte de te lire, comme d'hab !

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

SLYTHERIN • 7ème année
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 24/03/2012
− PARCHMENTS : 98
− DON(S) : OCCLUMENS
− RPG AGE : 18 YEARS OLD
− CURRICULUM VITAE : EX-SLYTHERIN


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Seven N. Selwyn

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Lun 26 Mar - 16:17

Castieeeel :mouarf:
Bienvenue sur Magic! Je me réjouis de voir ce que donnera ton personnage =D
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:05

Merci :mouarf:
Petit ravalement de façade, Misha n'a pas vraiment la tête de vampire psychopathe de mon Aslander Cool
Alors ce sera Jomo :exited:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:16

Love it !!! :exited:

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:24

I hope you do brother Cool
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:28

Now i'm gonna make your life miserable Twisted Evil

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:38

That's what you think, but you're not as evil as I am baby bro Cool
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:50

Baby bro ? C'mon ... stop showing off !

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:56

I do everything I want to What a Face
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 22:58

Spoiled child. :shoot:

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 23:01

So what ? :nouille!:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mar 27 Mar - 23:08

:baston:

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 26/02/2012
− PARCHMENTS : 180
− RPG AGE : 25 ans
− AUTRES COMPTE(S) : Hermione J. Granger • Dmitri K. Barkwith


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Sang-pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Dante S.H. Blackwood

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mer 28 Mar - 7:49

Ok on te pardonne le ravalement de façade. J'adore l'acteur. Wink

_________________
Dante H. S. Blackoow ϟ « Petite bombe » Petite bombe, prête à exploser, éclate, éclate, telle une bulle de haine. Tu n'attends que ça, tapie-là, au fond, dans le fond. Eclate, explose. Tu t'envoles, dans ton pays de glace, tu t'avances, c'est pas la lumière, c'est le feu de te haine et tu vas te bruler les ailes. Mais pas seule, non pas seule. Burn,Baby Burn.
Revenir en haut Aller en bas
http://magic-decadence.forums-actifs.com/


Invité

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mer 28 Mar - 8:48

Bienvenue sur le fo :pompom:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Mer 28 Mar - 22:58

Willy Rolling Eyes :shoot:

Merci Swann et Pansy I love you :mouarf:


Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Sam 31 Mar - 0:43

Aslander Asquith a écrit:
Aslander a beau être déterminé et authentique, il n’en reste pas moins un être profondément blessé.


cheers t'en fais pas bro' t'auras ta revanche !

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Sam 31 Mar - 0:47

J'compte sur toi pour me filer un coup de main le moment venu Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 29
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 110
− RPG AGE : 25 ans (480 ans en réalité )
− QUOTE :
« There was a land of Cavaliers and Cotton Fileds called the Old South… Here in this pretty world, gallantry took its last bow… Here was the last ever to be seen of Knights and their Ladies Fair, of Master and Slave…Look for it only in books, for it is no more than a dream remembered. A civilization gone with the wind.. »

− CURRICULUM VITAE : William est né dans l'Angleterre des Tudor et n'a jamais eu de pouvoirs, contrairement à ses parents & son frère Aslander. De petite noblesse, ils avaient des terres dans le Comté de Wiltshire . Comme la plupart des hommes de l'époque et de même condition, William est devenu militaire et c'est les armes à la main qu'il a rendu son dernier soupir.
− AUTRES COMPTE(S) : Severus & Narcissa & Grigori


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
William Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Sam 31 Mar - 0:49

Always & forever Twisted Evil

_________________
Always & Forever, cuz right know, you're all I got...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 25/03/2012
− PARCHMENTS : 29
− RPG AGE : 485 ans (29 d'apparence)
− CURRICULUM VITAE : Né il a 485 ans en Angleterre, Aslander est vite devenu le favori de la famille Asquith en intégrant les Serpentards. Son statut d'enfant chéri n'a fait que s'amplifier lorsque son petit frère, William, s'est révélé être un cracmol. Alors qu'il avait tout ce dont un homme de son époque pouvait rêver, il a été transformé en vampire, laissant par la suite s'exprimer toute la bestialité de ce qu'il est devenu.


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: anglaises
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Aslander Asquith

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended) Sam 31 Mar - 0:54

That's why brothers are for Cool
Ta sign déchire bro :mouarf:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended)

Revenir en haut Aller en bas

▽ I'VE GOT THE DEVIL ON MY SHOULDER (ended)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Annulé] BlAcK-DeViL-
» Devil Dinosaur & Moon Boy
» disparition de red::devil
» Règles Devil's Cauldron
» meeting with the devil.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARRY POTTER : MAGIC DECADENCE ::  :: PRESENTATION :: » les sorciers validés-