SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..."
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MINISTRY • Auror
avatar
− IRL AGE : 30
− REGISTRED SINCE : 19/02/2012
− PARCHMENTS : 53
− RPG AGE : 36 ans
− CURRICULUM VITAE : Auror


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Apophis Sykes

MessageSujet: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 12:43


❝Apophis Sykes of Woodbury❞
☎ 36 ANS • AUROR DEMONIAQUE • 11 AOUT 1961 • EX-SERPENTARD • SANG-MELE • TRES, TRES RICHE • MINISTERE ☎
ETIQUETTE ►
Hahahahahahhahaa !! L'étiquette de Sykes... sincèrement, on pourrait en faire un bouquin !

Côté Mangemort : Sykes est le fils de Montgomery Sykes et d'Honoria of Woodbury, tous deux importants serviteurs du Lord Noir... Il était destiné à l'être lui aussi et embrassait cette carrière avec l'enthousiasme délirant que l'on connaît aux jeunes Serpentards, haha ! Mais, à ses 19 ans, et apprenant la vérité sur sa naissance, Apophis a décidé de renier sa famille et son appartenance et de se consacrer à une idée qui lui trottait dans la tête depuis pas mal de temps... devenir Auror ! Combattre ceux et celles qui l'ont aimé et protégé durant toute son enfance et adolescence. Autant dire que prononcer le nom d'Apophis dans les rangs de Voldemort est bien souvent suivi de qualificatifs comme "bâtard", "sale chien", "infidèle" et de toutes les promesses de ce qu'on lui fera une fois qu'on aura mis la main dessus...

Côté Ministère et Ordre du Phoenix : Sykes, comme on l'appelle le plus souvent, est vu comme un taré. Kingsley et Foloeil ont toujours eu une certaine... répulsion à son égard et il ne fait pas bon laisser des petites stagiaires en la compagnie de cet homme, non seulement séduisant, dont le verbe et l'allure ne sont plus à débattre, mais dont le comportement est franchement dérangeant ! Sykes c'est, à leurs yeux, la brute, le monstre, le type qui pourrait devenir fauve au moindre mot lâché contre lui. Il se murmure d'ailleurs que, près de 11 ans auparavant, il se serait enfermé dans une salle remplie de Détraqueurs et qu'il se serait laissé manger l'âme, retrouvé presque mort plus de 18 heures plus tard... Ceci a fait de lui la légende qu'il représente au Ministère : celui d'un type froid, sans égard mais aussi et surtout diaboliquement efficace. Oui, Sykes est un enquêteur mais aussi un chasseur hors pair !

Côté femmes : hehehe... Sykes sait comment les prendre... et surtout les jeter... Sans commentaires, merci !

En gros, oui, voici donc un salopard, homme à femmes, craint de tous et méprisé des siens... Après, ne faut-il pas apprendre à ne pas juger un livre sur sa couverture ?


FAMILLE (ORIGINE, NATIONALITE). CONVICTIONS, ET IDEAUX ►


Sykes est le deuxième "essai", réussi cette fois, de ses parents. En effet, Montgomery Sykes et sa femme Honoria ont avant tout eu un fils... mort quelques mois après sa naissance, petit garçon malingre et dégénéré. Les Sykes et of Woodbury étant cousins, le sang commençait à s'appauvrir. Le médecin de la famille, afin de perpétrer cette auguste lignée de grands sorciers, proposa donc au père de choisir une mère porteuse, de noble rang et de noble sang, afin de porter son futur fils ou sa future fille. Les Sykes of Woodbury se trainaient cependant une horrible réputation... En effet, ils étaient proches du Lord et il se murmurait notamment qu'ils enfermaient des enfants, principalement des moldus, afin d'exterminer cette "race infâme" à petit feu... Nul ne voulut vraiment, parmi les sorciers, que cette lignée persiste. Montgomery Sykes envisagea même l'idée de chercher auprès de familles sorcières moins favorisées niveau rang et niveau sang. Puis finalement, il se résolut à une chose : s'allier à une famille moldue, peut-être la plus puissante d'Ecosse. Amelia Wandsworth accepta le compromis. Famille mourante et endettée, elle porta le fils de Montgomery en échange de grosses rétributions monétaires. Neuf mois plus tard, Apophis naissait et était enlevé à sa génitrice pour être conduit au manoir des Sykes et y être élevé comme tel. Jamais le secret de sa naissance ne devait être révélé et le jeune Apophis Sykes of Woodbury grandit dans l'idée qu'il était un sang-pur, fils légitime de Montgomery mais également de sa femme Honoria.

Au sortir de l'adolescence, il apprit néanmoins la triste vérité. Féru de photographie, Apophis aimait plonger quelques heures durant dans les vieux album de famille, glorifiant la lignée, s'imbibant ainsi de rêves de grandeur aussi bien que d'illusions... Jusqu'au jour où il tomba sur les clichées de sa naissance, photos moldues envoyées à Montgomery par la femme qui l'avait fait naître... Apophis en était brisé. Lui qui s'apprêtait à se faire tatouer sur l'avant-bras le fameux tatouage de raliement au Maître n'était plus sûr de rien. C'est donc afin de faire payer sa famille mais aussi ceux qui croyaient en lui que le jour de son 19ème anniversaire il décida de jouer carte sur table et de renier tout un chacun. Avant cela, durant le mois de juillet 1980, il décida de rendre une petite visite à Amelia Wandsworth afin de se présenter à elle... Il la retrouva dans sa demeure familiale, lui-même accompagnée de quelques amis sorciers, n'hésitant pas à humilier une femme prête à l'aimer en tant que fils et à lui pardonner ses erreurs. Elle n'était pas mariée, considérant que c'était là une trahison vis-à-vis de lui. Elle l'avait toujours chéri... Apophis apprit également le nom qu'elle avait souhaité lui donner. Un nom moldu. Marc... A faire froid dans le dos !

Tandis que la fête en l'honneur de son 19ème anniversaire était ruinée, Sykes décida de ne pas en rester là. Il fallait désormais consoler sa pauvre mère, Honoria, avant de lui faire ses adieux. Ils avaient toujours été très proches tous les deux et il lui avait toujours voué un amour sans borne. Mais cette fois-ci, il se l'était juré, cette "salope allait prendre cher". Et c'est ce qui se produisit. Consentante néanmoins, Apophis devint plus proche de sa mère qu'il ne l'avait jamais été... avant de disparaître et de la laisser seule dans cette bibliothèque froide et vide, humiliée et blessée...

Quelques années ont passé mais Apophis est néanmoins toujours resté en étroite relation avec elle. Cette femme de tête aura toujours su le protéger, quoi qu'il arrive.
3 ans auparavant, Montgomery Sykes aura été retrouvé dans une ruelle infâme de l'Allée des Embrumes, poignardé sauvagement dans le dos. Le meurtre n'aura jamais été revendiqué mais la dague familiale, qu'il portait alors toujours sur lui, aura été subtilisée. On pense qu'il s'agit là de l'arme du crime. Cependant, personne ne peut l'utiliser sans se brûler les mains... Les soupçons de la famille se sont alors dirigé vers le seul capable de l'utiliser après son principal porteur : son fils légitime. Les Mangemorts savent donc qu'Apophis est l'auteur du meurtre de son père... mais c'est surtout un secret bien gardé de crainte de représailles... puis ils doivent avoir autre chose à faire que de retrouver Apophis surtout... lui-même ppaaass très difficile à retrouver à force de passer dans les journaux et de faire interviews sur interviews.

Sinon, Apophis a aussi une famille. Il est le père de deux enfants reconnus et légitimes (le reste, bah...) Néron, 3 ans, et Eireen 1 an. Le premier est le fruit d'une union accidentelle avec une Auror américaine du nom de Lola Jalyn. Le "couple" comprenant désormais à quoi ils étaient confrontés - et Apophis se rendant compte que la pousser dans l'escalier ne passerait pas pour un accident valable... - décidèrent de garder l'enfant et d'assumer leur rôle de parents respectifs. Ils remirent ça, bien entendu, quelques années plus tard... Les deux enfants vivent chez leur mère et Apophis ne les voit que modérément, ne parvenant guère vraiment à admettre qu'ils lui manquent parfois...


TRAITS DE CARACTERE ►


Il y a un "avant" et un "après" chez Apophis. L'avant fait montre d'un gamin grande-gueule, Serpentard sûr de lui, plaisantant souvent sur le dos des uns et des autres qu'il a toujours considéré (et encore plus maintenant) comme de véritables larves, lui étant au-dessus de tout être vivant. Apophis était surtout un enfant puis un adolescent terrifié par un père abusif qui l'a toujours détesté et méprisé, n'hésitant pas à lui coller de belles mandales lorsque celui-ci devenait trop insolent. L'un des souvenirs les plus vivaces d'Apophis (et qui, par ironie, ne s'est jamais effacé de sa mémoire... mais surtout parce que les Détraqueurs vous rendent vide de tous bons souvenirs) aura toujours été cette claque qu'il lui aura donné pour n'avoir pas rangé sa chambre et le sourire puis le rire qu'il aura lancé à ce père destructeur par bravade... ou par folie. Apophis aura également toujours été entouré par une petite cour de suivants... mais essentiellement de suiveuses. Un charme inquiétant que personne ne s'explique vraiment mais qu'il aura su cultiver au fil du temps.

Apophis a désormais beaucoup changé. D'un Auror peu sûr de lui, sentant le poids du mépris de ses collègues peser un peu trop sur lui, les représailles, les brimades qu'il n'aura su soutenir et enfin cette haine qui grandissait à son égard, il sera devenu l'être, la "légende" que beaucoup craignent et dont beaucoup se plaignent... mais aussi que beaucoup admirent. En ayant assez de subir ce qu'il avait autrefois fait subir aux sang-mêlés et aux sang-de-bourbes, refusant d'être humilié davantage, il fit le voeu de ne plus jamais souffrir de rien et de devenir un être aussi "froid que la pierre". Il devait, pour cela, vendre son âme... et c'est ce qu'il fit, en se donnant aux Détraqueurs, survivant par miracle.
Sykes n'est désormais plus capable d'aimer. Ce sentiment lui est complètement inconnu aussi bien que tout sentiment de joie, de compréhension, d'amitié, de pitié... Les références à des moments heureux de sa vie ont entièrement disparu, le laissant ainsi sans réels repères, ne conservant de lui qu'un être rongé par les abus de son père aussi bien que de sa mère, achevant définitivement de le plonger dans la folie. Hormis une froideur et un cynisme extraordinaire, il est également un génie du sadisme, jouissant uniquement de la douleur et de la tristesse des autres, faisant mal par plaisir aussi bien que par vengeance. Son seul sentiment de satisfaction se résume à une traque bien organisée et bien ficelée et à une arrestation en règle ainsi qu'un bon passage à tabac tandis que le faites de posséder ses victimes lui procure un bien-être sans aucune mesure, et qui l'inquiète même un peu parfois...

Sa réalité étant violemment altérée, il n'a donc plus aucune morale... Mais en a-t-il jamais eu ? On dit de lui que c'est un être abject et d'une violence innouie, impulsif aussi bien qu'imprévisible. Un monstre d'une cruauté sans pareille qui n'hésitera pas à interroger des adolescents pendant des heures, sans boire ni manger, pour obtenir d'éventuels aveux. Avec les Mangemorts et Mages Noirs en tout genre qu'il aura pu capturer... non... mieux vaut ne pas en parler...
Cependant, et malgré tout, ceux qui le connaissent bien témoignent également d'un homme d'une loyauté sans borne. Obtenir les faveurs de Sykes, c'est obtenir non seulement son respect mais aussi son soutien. Et, de ce côté-là, il est immodéré.
Il peut, curieusement, se montrer d'une douceur extrême. Certaines de ses compagnes n'hésiteront pas à le dire... même si la démence lui aura souvent fait perdre ses moyens, le menant à un déchainement de violence impressionnant.
Apophis, c'est aussi ce type qui, pour se libérer, n'en pouvant plus de souffrance, aura tué son père. Mais aussi pour une seule et même raison : les hypothèses sur les kidnappings que le vieux Montgomery aura perpétré se seront vérifiés après une enquête approfondie lui prenant 5 ans de sa vie. Il aura tué son géniteur, non seulement pour se venger, mais également pour préserver les victimes futures.
C'est aussi ce père, mais beaucoup appellent cela "l'instinct animal", qui, dès que ses enfants lui sont retirés, est capable de s'imbiber d'alcool et de se retirer dans ses appartements durant des jours...
Il ne faut pas non plus oublier qu'il aura sauvé des vies... tout autant qu'il en aura supprimé, toujours sans état d'âme aucun...


MANIES ET TICS/TOCS, SIGNES PARTICULIERS ►
Les manies diverses de Sykes se résument en peu de mots à vrai dire... Il fait souvent claquer sa langue, majoritairement en fin de phrase, s'accompagnant souvent d'un petit clin d'oeil pour dire "hey ! J'ai raison !" et Merlin sait que Sykes a souvent raison... du moins de son point de vue...

Il passe également son temps à manger ce qui achève de lui faire une bonne petite panse qu'il s'efforce de cacher sous un long et épais manteau noir. Mais vous le verrez très souvent une brioche, un croissant ou un sandwich à la main, voir même à finir les petits pots que son fils ou sa fille n'ont pas touché. Quand il n'est pas sur le terrain, il passe son temps à ça...

Apophis est aussi un très, très gros fumeur, dépendance ayant clairement modifié sa voix... mais d'une jolie manière. Quand il ne mange pas, il passe donc son temps la clope au bec...

Pour celles, l'ayant vu nu, il a un tatouage de dragon dans le dos. Lorsqu'un ami lui a fait la blague et lui a demandé s'il était Lizbeth Salander, il n'a pas compris... mais a défoncé la tête de ce fameux "ami" pour lui avoir donné un nom de fille.


PATRONUS ►
La raison est lié au prénom mais aussi à la maison d'Apophis. Un serpent géant et argenté sort alors de sa baguette pour se jeter sur sa proie. Apophis était le dieu Egyptien du chaos celui qui, luttant contre Ré, était censé avaler le soleil pour plonger le monde dans une nuit sans fin. Heureusement, à la fin de l'histoire, le dieu des dieux Egyptien terrasse son ennemi et la lumière revient sur Terre. Apophis était lui-même un serpent gigantesque. [/i]

EPOUVANTARD ►
très rares fois où Sykes y a été confronté, il avait alors la vision de son père, sévère et sinistre, dans un magnifique costume de sorcier. Désormais, s'il lui était possible d'être confronté à une telle créature, il verrait le cadavre de son père... sans nul doute !

MIROIR DU RISED ►
Autrefois, le Miroir du Riséd apportait à Apophis une sensation de joie : lui-même se voyant entouré de sa famille et portant fièrement la robe de sorcier et le masque propre aux Mangemorts.
Il aura refait l'expérience quelques années plus tard, et ce en étant Auror et aura constaté la chose suivante... Apophis n'a plus de reflet de désir. Il est tellement vide, tellement inhumain qu'il ne désire plus rien. On pourrait alors simplement dire qu'il se contente de vivre, fantôme de lui-même parmi les décombres de sa vie.


BAGUETTE MAGIQUE ►
La baguette de Sykes n'est, à la base, pas la sienne. Celle-ci lui a été donné en cadeau par la femme de son meilleur ami (avec laquelle il aura accessoirement couché) et ce juste avant que cette dernière ne fasse ses bagages et ne sorte de sa vie. Ladite baguette est celle de cette jeune femme et porte les initiales : A.M (Aaron Millers) - A.M. (Amanda Millers) et désormais A.S. (Apophis Sykes). Elle est de 25 centimètres, en bois de rose et renferme en son coeur un cheveu de Vélane, parfaite pour les enchantements et illusions diverses. apophis suppose qu'avant d'appartenir à Amanda, la baguette a appartenu à Aaron puisqu'il lui arrive parfois de ressentir la magie de son bon vieil ami à travers elle...


Ø Ce qu'il/ n'aime/ne supporte pas. Qu'on lui dise qu'il a tort, qu'on lui vole ses croissants le matin, que la machine à café ne marche pas, qu'on le traite de "pédé, tarlouze, blondasse..." dans son dos, qu'on ne dise pas qu'il est un demi-dieu, qu'on ne le vénère pas, les filles faciles (toutes des salopes...), les filles difficiles (toutes des frustrées...), qu'on prétende avoir mal à la tête (il s'en fout, il viole dans ces cas-là... non, j'plaisante ^^), accessoirement son connard de père, toutes ses exs (toutes des salopes frustrées), ses collègues de bureau (principalement Maugrey), qu'on lui dise "non", qu'on remette en cause sa virilité, qu'on ne partage pas sa douleur (se plaint souvent), tout ce qui est moldu, les traitres, les Mangemorts, sa famille, Lord Voldemort, Severus Rogue et accessoirement tout ce qui est lié de près comme de loin aux Maraudeurs, Harry Potter et sa clique, les Gryffondors...
Ce qu'il/elle aime, ou adore.
Etre le meilleur ET te le prouver, son boulot, ses enfants (ooohh... c'est mignnooonn <3), sa couleur de cheveux, son style vestimentaire (le seul mec qui porte un long manteau noir avec des NewRocks et qui frise la quarantaine... okk, y en a encore beaucoup dans ce cas, surtout là où je vis maintenant ^^), les choux à la crème, la bouffe en général, fumer, le whisky, la musique classique, lire les journaux et voir sa tête en première page, les interviews, les femmes (hinhinhinnn...), être un parfait sadique ET te le prouver, martyriser plus petit que soi, être un véritable tyran, lui-même, son complexe de supériorité, être riche...
❝I. STORYBOARD





"Hello, Walter..."


Il referma lourdement la porte de la voiture. C'était une petite voiture banale, le modèle unique sur lequel tous les taxis londoniens se basent. Il devait bien être deux heures du matin et il était fatigué, oui, épuisé... Il avait passé sa journée à sillonner le chemin de Traverser à la recherche d'un livre de composition de potion qui l'intéressait tout particulièrement. Il l'avait trouvé... et désormais, il revenait dans un monde qu'il n'aurait jamais dû quitter, pour ne réellement qu'apprécier celui-ci : le monde moldu.
Walter ouvrit le livre discrètement et songea "ce chauffeur de taxi est moldu. Il ne remarquera jamais de quoi il s'agit". Puis alors, il s'installa plus confortablement et indiqua l'adresse à laquelle il souhaitait se rendre. Feuilletant le livre, se perdant un peu plus dans la magie du grimoire et dans ses explications mathématiques comme métaphysiques, il ne remarqua pas tout de suite que la voiture ne démarrait pas et que son conducteur était particulièrement silencieux. Ce n'est qu'après quelques minutes qu'il releva la tête, fronça les sourcils d'un air irrité, puis toqua à la vitre sur un :

"Vous êtes sourd, non ?! J'ai dit 40 Bond Street !".

De là où il était, il ne voyait pas la tête du conducteur, bien caché derrière un immense dossier. C'est d'ailleurs pour cette raison que la première chose qu'il perçut de lui fut sa voix... une voix au timbre profond et rocailleuse mais étrangement mélodieuse, presque envoûtante.
Walter songea alors que si les serpents devaient parler, ils avaient sans doute cette voix-là...

"Bonsoir, Walter...".

Puis il y eu un mouvement, comme une masse qui se déplace, qui se tourne... et c'est sur vous qu'elle se retourne !
L'homme le fixait dès à présent d'un regard bleu et perçant tandis qu'un sourire s'étirait sur ses lèvres, sourire de celui des prédateurs. Le reflet qu'il lut au travers de ses pupilles ne le mettait pas à l'aise et n'augurait d'ailleurs rien de bon. Il le sentait et cela parcourait presque tout son être : cet homme était malsain et peut-être... peut-être... avait-il déjà tué... Walter chassa cette pensée mais se tétanisa au même moment, lorsque le curieux personnage en revint à son volant, lui tournant sciemment le dos.

"J'ai cru comprendre que tu aimais bien envoyer quelques colis... C'est très charmant de ta part, nous t'en remercions...".

"Etes-vous..., osa-t-il demander essentiellement pour gagner du temps, êtes-vous... l'un des leurs ?...".

Un rire tonitruant, à glacer le sang, s'éleva alors de l'habitacle de la voiture. On eut dit comme l'aboiement d'une bête curieuse, voix aiguë et tranchante à la fois. L'homme reprit :

"Nan... nan, pas vraiment, nan... Je suis pire, bien pire...".

Walter, d'une main, tremblante, sortit du revers de sa veste ce qu'il dédiait à ses opposants comme à ses meilleurs amis. Un revolver, un Smith & Wesson que ce sale type, ce sorcier ne devait pas connaître. Il s'efforça de reprendre aussi bien calme que conversation car, en face de lui, l'homme était de marbre.

"Qu'est-ce... qu'est-ce qui peut être bien pire qu'un Mangemorts ?...".


"HHhmmm...".

Le temps de la réflexion ! Parfait ! Si ce type aimait jouer... Walter pointa alors son arme sur lui au moment où le personnage se retourna à nouveau, plantant ses prunelles reptiliennes dans les siennes...

"Un ancien Mangemort devenu Auror ?".

C'était affreux ! Au moment où il avait dit ces mots, son agresseur avait déjà sorti sa baguette, luisant d'une flamme toute particulière. Il s'apprêtait désormais à jeter un sort, sans doute le plus terrible... mais pas l'avada kedavra. Ce type ne plaisantait pas et Walter passerait sans doute par une mort beaucoup plus lente et douloureuse qu'espérée... s'il mourrait seulement !
Il caressa la détente de son arme et fit feu, fermant les yeux, sans s'en rendre compte. Et la décharge partit droit devant lui...


***


Honoria of Woodbury s'était levée de bon matin pour régler quelques papiers liés à l'administration de ses terres. Depuis la disparition de son mari, la tâche était devenue d'autant plus ardue... Sans compter que c'était là des problèmes qu'elle n'avait jamais été amenée à gérer.
On ouvrit alors brusquement la porte de son bureau. Un jeune valet, qui était cependant depuis plusieurs années à son service, arriva en trombe, transpirant comme un boeuf d'avoir sans doute parcouru les longs couloirs le séparant du bureau reculé de la maîtresse de maison comme un dératé. Et d'ailleurs, ce style de comportement n'était pas dans ses habitudes. Chez les Sykes of Woodbury, on savait se tenir ! Il resta pendu à sa poignée, tâchant de reprendre son souffle puis...

"Ma... Madame.... il est là... il... il est entré...".

"Qui ? Qui donc ?".

"Il... Monsieur...".

Avant que deux mains puissantes ne se saisissant de ses épaules et ne l'envoie bouler hors de l'immense pièce, dont les murs étaient parcourus de volumes qui sortaient puis rentraient des différentes étagères où ils étaient entreposés. Une tête, qu'elle ne connaissait que trop bien, fit un peu la même chose... faisant irruption sans crier gare, à l'intérieur de son bureau. Apophis... et tout sourire qui plus est ! Honoria releva la tête un peu plus dignement et sévèrement puis considéra son fils un instant, avant de lancer sur un ton impérieux et pincé :

"Eh bien entre, puisque te voici !".

Le sourire d'Apophis se mua en rictus, lui faisant songer que son agacement et son exaspération ne lui avait pas échappés. Elle le détailla alors un peu plus en profondeur et ne fut guère surprise... Les cheveux en bataille, d'une couleur péroxydée affreuse, l'oreille droite percée, une barbe de plusieurs jours... il se laissait aller, affreusement aller. Et il était pâle ! Ce garçon l'avait toujours été mais là il était plus cadavérique que d'habitude... Il tira une chaise et c'est à ce moment-là qu'elle remarqua ce qu'il tenait dans son autre main : un sac de toile dont le fond était noire, comme souillé d'encre, liquide qui finissait de s'épancher sur son tapis. Honoria se leva immédiatement de son fauteuil et Apophis balança, au milieu des actes notariés et des papiers administratifs, ce qui roula jusqu'à elle sur des empreintes d'un rouge profond. Le curieux coli s'arrêta en milieu de table et Apophis, visiblement épuisé, s'écroula sur la chaise. Honoria porta une main à sa gorge puis ajouta, d'une voix glacée par un effroi soudain :

"Est-ce...".

Apophis se releva, dépité, puis défit les cordelettes qui retenait ce que contenait le paquet. Oui, il s'agissait bien là d'une tête humaine... un homme, cheveux roux, ondulés, que le sang avait davantage roussi. Sa bouche était ouverte et ses yeux révulsés dans ses orbites. Honoria détourna le visage, écoeurée, choquée. Apophis reprit d'une voix monocorde :

"Walter Grimm... lui-même... L'homme qui a commencé à tuer des Mangemorts et que vous pourchassiez, mère... Le voici, devant vous, en chair et en os. Enfin, ce qu'il en reste...".

Il se prit à glousser, ses épaules gigotant au gré de ce rire inhumain et terrifiant, rire qu'elle ne supportait plus, beau reflet de sa démence. Elle leva une main, espérant l'arrêter par ce simple geste... ce qu'il fit, avant de convenablement refaire son paquet et de se rasseoir de tout son poids sur la chaise. Il passa une main sur son visage au moment où elle en revint à lui. Il avait pris cette habitude depuis qu'il était tout petit... A croire que cela ne l'avait en rien quitté... Honoria chassa ce bref souvenir, considérant désormais l'homme, l'adulte (le monstre) qu'elle avait en face de lui tout en se rasseyant à son tour.

"Bien. C'est une bonne chose de faite. Cet impétueux petit bonhomme ne sévira plus...".


Léger ricanement de la part d'Apophis puis :

"Je ne crois pas, non... pas comme je l'ai arrangé, nan...".

Puis, après une minute d'un long et laborieux silence :

"Apophis ?".

"Hhhmmm ?".

Elle fronça les sourcils et sur un air dédaigneux :

"Tu saignes. Regarde...".

Tandis qu'elle désignait du coin du menton son bras gauche, pendant le long de son corps. Apophis, sur un visage de cire, releva un sourcil avant de diriger vers son bras un regard des plus torves. En effet, il saignait. Le sang glissait le long de sa main, déjà bien imbibée, dégoulinant sur le tapis en une marre brunâtre qui achevait de s'étendre. Apophis tituba un instant et cligna des yeux. Honoria, quant à elle, ajouta d'une voix tranchante :

"Tu ruines mon tapis...".

Et dans un souffle :

"Je sais...".

Avant de se relever, d'arranger un petit sourire et de faire un pas...

"Ce... ce salaud m'a eu en me tirant une balle dans le bras. Je pense qu'elle est ressortie mais je n'en suis pas certain...".

... titubant pour contourner sa chaise et regagner la sortie.

Il ne se retourna pas lorsqu'il fallut lui dire au revoir. Mais au lieu de cela, Apophis chuta comme une masse sur le sol, après deux pas de plus qui furent pour lui plus qu'il n'aurait jamais dû faire après une telle course-poursuite. Honoria, sa mère, se précipita vers lui tandis qu'il s'engageait dans un trou noir duquel il ne ressortirait que quelques jours plus tard. Mais pas ici, non, pas dans son ancienne demeure... à Sainte Mangouste, voilà tout.
Honoria ne prendrait jamais la responsabilité de le garder ici. Pas après ce qu'il avait fait. Pas après ce qu'elle savait. Pas après... tout ce qu'il lui avait fait.
Elle toucha le front de son fils. Un front brûlant d'une fièvre intense. Elle appela immédiatement un serviteur, lui expliquant la situation, et pria que l'on fasse venir une ambulance dans les plus brefs délais.
Non, jamais, jamais de sa vie Apophis ne partagerait quoi que ce soit avec elle...
autant rejeter cet avorton et le renvoyer de l'endroit infâme d'où il venait. Même si cela lui faisait mal. Oui, un mal de chien...


☎ Bonjouuur !! Je suis Apopo ^^ ex-Barty Jr et ex-Walter car, si vous avez lu ma fiche, OUI, HAHAHAAH il est MORT !! J'ai 24 ans, je suis écrivain et j'étudie le théâtre à Londres puis je... j'ai découvert ce forum par l'intermédiaire de deux amies et... la fonda est ma meilleure amie alors.. voilàààà ^^ !) ☎





Dernière édition par Apophis Sykes le Dim 19 Fév - 15:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.camden.fr

FONDA • TIGNASSE REBELLE
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 21/08/2011
− PARCHMENTS : 1222
− DON(S) : Oclumens niv.2
− RPG AGE : 18 ans
− QUOTE : Ne remet jamais au lendemain ce que tu peux accomplir aujourd'hui.
− CURRICULUM VITAE : Elève actuellement en cavale. Recherchée par les mangemorts.
− AUTRES COMPTE(S) : Dmitri K. Barckwith • Dante S.H. Blackwood


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Née moldue
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Hermione J. Granger

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 13:39

AAAAAAHHH ! * Sort le champagne *

Sale blondasse ! Si t'as des questions, va te faire voir ! ♥ ( Ma boite Mp, tu la connais ! XD)

*Out*


_________________

HERMIONE J. GRANGER ϟ « Lost in myself » LET ME OUT ❀
C'est la seule chose qu'elle parvient à faire, s'imaginer là, sur cette place vide. Ce paysage qu'elle connait si bien. Mais au final, est-ce qu'être seule dans ce vaste paysage ne va pas lui faire perdre la raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rollinginthedeep-swan.tumblr.com/

ADMIN • THE HALF BLOOD PRINCE le vrai-faux mangemort
avatar
− IRL AGE : 28
− REGISTRED SINCE : 25/07/2011
− PARCHMENTS : 354
− DON(S) : Occlumencie & Légilimencie
− RPG AGE : 38 ans
− QUOTE :
THE HALF BLOOD PRINCE
« Your presence still lingers here and it won’t leave me alone.Theses wounds won’t seem to heal this pain is just too real, there’s just too much that time cannot erase… Now I’m bound by the life you left behind.. your face it haunts, my once pleasant dreams,Your voice has chased away, all the sanity in me.. »
− AUTRES COMPTE(S) : Grigori & William


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Half- Blood
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Severus Rogue

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 15:36

OMG KIEFER SUTHERLAND ?? :love: :love: :exited:

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

MINISTRY • Auror
avatar
− IRL AGE : 30
− REGISTRED SINCE : 19/02/2012
− PARCHMENTS : 53
− RPG AGE : 36 ans
− CURRICULUM VITAE : Auror


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Apophis Sykes

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 15:50

Loooolll CA Y EST !!!!! JE VAIS ME FAIRE VIOLER PAR ROGUE !!!



Je me le devais...

To Hermione : toi... une fois que je t'aurais enlevé ta culotte, tu vas voir !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.camden.fr

FONDA • TIGNASSE REBELLE
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 21/08/2011
− PARCHMENTS : 1222
− DON(S) : Oclumens niv.2
− RPG AGE : 18 ans
− QUOTE : Ne remet jamais au lendemain ce que tu peux accomplir aujourd'hui.
− CURRICULUM VITAE : Elève actuellement en cavale. Recherchée par les mangemorts.
− AUTRES COMPTE(S) : Dmitri K. Barckwith • Dante S.H. Blackwood


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Née moldue
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Hermione J. Granger

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 15:55

Fait gaffe, je vais prendre peur ! (a)

_________________

HERMIONE J. GRANGER ϟ « Lost in myself » LET ME OUT ❀
C'est la seule chose qu'elle parvient à faire, s'imaginer là, sur cette place vide. Ce paysage qu'elle connait si bien. Mais au final, est-ce qu'être seule dans ce vaste paysage ne va pas lui faire perdre la raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rollinginthedeep-swan.tumblr.com/

MINISTRY • Auror
avatar
− IRL AGE : 30
− REGISTRED SINCE : 19/02/2012
− PARCHMENTS : 53
− RPG AGE : 36 ans
− CURRICULUM VITAE : Auror


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Apophis Sykes

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 15:58

*lui met la main aux fesses et murmure à son oreille* j'irai te voir dans ta cellule... ce soir... 11 heures... sois pas en retard !

...

...

...

Apo'... je t'aime *schyzo inside*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.camden.fr

MANGEMORT • Régisseur du réseau des cheminées
avatar
− IRL AGE : 27
− REGISTRED SINCE : 31/08/2011
− PARCHMENTS : 641
− DON(S) : Legilimencie Niv2
− RPG AGE : 28 ans
− CURRICULUM VITAE : Ex Serpentard, Joueur de Quidditch à ses heures perdues et Régisseur du Réseau de Cheminées — Accessoirement amoureux des voitures et d'une Sang-de-Bourbe, mais faut pas le dire...
− AUTRES COMPTE(S) : Dreylian Yggdrasil — Gamaël Burden — E. Eve Sinclair


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Sang-Pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Icare G. Hadley

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 17:58

HEY TOUCHES PAS À HERMIONE ESPÈCE DE SALE PERVERS ! è.é
*pas content*

Bienvenue quand même hein, mais c'est de la part de la joueuse xD (Icare, ... il vaut mieux pas lui demander ce qu'il a envie de faire subir à ta tête xD )

_________________
Regarde moi. Une dernière fois. Juste avant que. La terre tremble. Dis-toi. Que je serai. De l'autre coté. A t'attendre. M'attends pas sauve-toi. Prends la hauteur de l'altitude. Et si tu vois que mes ailes brulent. M'attends pas sauve-toi. Saisi ta chance. Dis toi. Si tu t'en sort. Que je serai pas mort. Avec regret.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ryn90.tumblr.com

FONDA • Ex-Exécuteur Parano.
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 27/11/2011
− PARCHMENTS : 464
− RPG AGE : 28
− QUOTE : " La meilleur façon de résister à une tentation, c'est d'y céder"
− CURRICULUM VITAE : Dmitri a un parcours très simple, avant d'aller à Poudlard, il était en école moldu. Puis le collège magique à suivie et il a obtenu les notes suffisantes pour devenir Exécuteur. Aujourd'hui, il continue d'exercer à son compte, il a quitté le ministère et ses tarifs sont légèrement plus élevés si on lui demande de l'aide.
− AUTRES COMPTE(S) : Hermione J. Granger • Swann L. E. Sykes. • A.White Lestrange ( Demi-PNJ)


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Né moldu
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Dmitri K. Barkwith

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 19:52


“ BIENVENUE SUR MAGIC DECADENCE„

Je vais maintenant modérer ta fiche pour la validation.
Bon, c'est un perso que je connais bien et que j'espère voir très longtemps ici. J'adore, toujours autant ta façon d'écrire et de mettre les choses en scène, c'est un régal et j'ai toujours le sourire aux lèvres en imaginant à la perfection les images ! Bref, j'adore totalement ! Je suis vraiment très contente de te voir reprendre du service ici !



“ FELICITATIONS TE VOILA VALIDE!„
Te voilà officiellement parmi nous, cher ami ! Puis-je me permettre de te guider sur le forum ? Oui ? Parfait. Je suppose que tu as déjà pris connaissance de toute la section Guide du Sorcier. Non ? Ah VADE RETRO ! Tu dois t’y rendre absolument et prendre connaissance des différents sujets ! Ca a l’air long comme ça, mais ce n’est qu’une impression et ça te permettra de bien comprendre l’univers de jeu. Bon…Après ta validation, pense à réserver ton avatar ce serait dommage qu’on te le vole ! Ensuite, ce serait bien que tu te lies, que tu te trouves des amis, des ennemis, et donc que tu crées une fiche de lien. Si tu joues un adulte, ce serait bien de te trouver un job pas vrai ? Alors consulte la liste et fait une réservation ! Puis avec un travail, on a forcément besoin d’un endroit où vivre, pas vrai ? Alors un petit tour par ici te sera profitable.
N’oublie pas que participer à la vie du forum rapporte des points ! Alors, pourquoi ne pas aller t’amuser, relever des défis, et gagner de l’argent ou des points dans la section concours.

Voilà, j’ai fini mon speech ! Il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon jeu parmi nous & à bientôt en rp sur M. D. ♥

_________________
Code by Holliday
Dmitri K. Barkwith
の Johnny Cash
Va le dire à ce menteur Va et dis le à ce cavalier de minuit Dis le au vagabond, au joueur et au médisant Dis leur que Dieu les punira Dis leur que Dieu les punira.
Revenir en haut Aller en bas

MINISTRY • Auror
avatar
− IRL AGE : 30
− REGISTRED SINCE : 19/02/2012
− PARCHMENTS : 53
− RPG AGE : 36 ans
− CURRICULUM VITAE : Auror


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Apophis Sykes

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 20:10

AAAAHHH !!!! AAAHHHH !!! AAHHHHHHH *toute contente* !!! On peut voir clairement les images à travers ce que j'écris !!! AAHHHHHHH !!! Merciiii, ma puuuuuuuucceee !!!!!!!!!

Et surtout merci pour la validation qui fut si rapide !! Je t'ai enquiquiné toute la journée alors merci d'avoir pris le temps de le faire au travers de tout ce que tu avais à faire XD !

Icare, je suis réellement ravie de te revoir ^^ ton jeu, ta présence me manquait et j'espère qu'on aura un très beau lien ensemble Smile !

Bonnn... je file voir ton perso, Dmitri, qu'on se fasse quelque chose ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.camden.fr

FONDA • Ex-Exécuteur Parano.
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 27/11/2011
− PARCHMENTS : 464
− RPG AGE : 28
− QUOTE : " La meilleur façon de résister à une tentation, c'est d'y céder"
− CURRICULUM VITAE : Dmitri a un parcours très simple, avant d'aller à Poudlard, il était en école moldu. Puis le collège magique à suivie et il a obtenu les notes suffisantes pour devenir Exécuteur. Aujourd'hui, il continue d'exercer à son compte, il a quitté le ministère et ses tarifs sont légèrement plus élevés si on lui demande de l'aide.
− AUTRES COMPTE(S) : Hermione J. Granger • Swann L. E. Sykes. • A.White Lestrange ( Demi-PNJ)


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Né moldu
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Dmitri K. Barkwith

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Dim 19 Fév - 21:19

Pas de quoi ma blonde, moi revoir Sykes c'est juste un bonheur et encore plus de te revoir toi ! ♥


...


Canooon le giiiif ! ZBAFF*

_________________
Code by Holliday
Dmitri K. Barkwith
の Johnny Cash
Va le dire à ce menteur Va et dis le à ce cavalier de minuit Dis le au vagabond, au joueur et au médisant Dis leur que Dieu les punira Dis leur que Dieu les punira.
Revenir en haut Aller en bas

MANGEMORT • Régisseur du réseau des cheminées
avatar
− IRL AGE : 27
− REGISTRED SINCE : 31/08/2011
− PARCHMENTS : 641
− DON(S) : Legilimencie Niv2
− RPG AGE : 28 ans
− CURRICULUM VITAE : Ex Serpentard, Joueur de Quidditch à ses heures perdues et Régisseur du Réseau de Cheminées — Accessoirement amoureux des voitures et d'une Sang-de-Bourbe, mais faut pas le dire...
− AUTRES COMPTE(S) : Dreylian Yggdrasil — Gamaël Burden — E. Eve Sinclair


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Sang-Pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Icare G. Hadley

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Lun 20 Fév - 7:22

*perdu, un peu*
tu étais quiii?

en tout cas, félicitation pour ta validation ! Very Happy

_________________
Regarde moi. Une dernière fois. Juste avant que. La terre tremble. Dis-toi. Que je serai. De l'autre coté. A t'attendre. M'attends pas sauve-toi. Prends la hauteur de l'altitude. Et si tu vois que mes ailes brulent. M'attends pas sauve-toi. Saisi ta chance. Dis toi. Si tu t'en sort. Que je serai pas mort. Avec regret.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ryn90.tumblr.com

FONDA • TIGNASSE REBELLE
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 21/08/2011
− PARCHMENTS : 1222
− DON(S) : Oclumens niv.2
− RPG AGE : 18 ans
− QUOTE : Ne remet jamais au lendemain ce que tu peux accomplir aujourd'hui.
− CURRICULUM VITAE : Elève actuellement en cavale. Recherchée par les mangemorts.
− AUTRES COMPTE(S) : Dmitri K. Barckwith • Dante S.H. Blackwood


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Née moldue
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Hermione J. Granger

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Lun 20 Fév - 8:13

Notre défunt Walter. Paix à son âme. Razz

_________________

HERMIONE J. GRANGER ϟ « Lost in myself » LET ME OUT ❀
C'est la seule chose qu'elle parvient à faire, s'imaginer là, sur cette place vide. Ce paysage qu'elle connait si bien. Mais au final, est-ce qu'être seule dans ce vaste paysage ne va pas lui faire perdre la raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rollinginthedeep-swan.tumblr.com/

MINISTRY • Auror
avatar
− IRL AGE : 30
− REGISTRED SINCE : 19/02/2012
− PARCHMENTS : 53
− RPG AGE : 36 ans
− CURRICULUM VITAE : Auror


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS:
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Apophis Sykes

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..." Lun 20 Fév - 9:38

Citation :
Canooon le giiiif ! ZBAFF*

Je sais... Cool looooooooooooolll !!!

Oui, je suis l'ex-Walter de ce forum ^^ ! En effet car, haha, le petit Apo' le bute à la fin donc...

Apo : MUUAHAHAHHAHA JE SUIS SURPUISSANT !!! PERSONNE PEUT M'BATTRE !!!! JEDUSOR, GARE A TON C...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.camden.fr


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..."

Revenir en haut Aller en bas

SYKES | | "You never loved your mother like I loved mine..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARRY POTTER : MAGIC DECADENCE ::  :: PRESENTATION :: » les sorciers validés-