THEODORE NOTT ♦ Deatheater.
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

THEODORE NOTT ♦ Deatheater.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

MessageSujet: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mar 15 Nov - 22:01

❧ THEODORE RICHARD NOTT SENIOR ❧
• 45 ANS • MANGEMORT • 12 AVRIL 1952 • ANCIEN SERPENTARD ET PREFET DE SA PROMOTION • SANG DEFINITIVEMENT PUR • DE BONNE FAMILLE • DEATHEATERS

I. HIGHWAY TO HELL.

Une pluie battante frappait Londres, ce matin-là. Les minces gouttelettes d’eau de pluie, délicatement salée retombèrent en un bruit lourd, et pesant, sur les rues – martelant les dalles de pierre, éclaboussant les passants encore emmitouflés dans leurs habits chauds, leurs écharpes de pure laine, et tous possesseurs de parapluies de diverses couleurs qu’ils gardaient au-dessus de leurs visages exténués par une dure journée de travail.

« C’est une plaisanterie ?!
- Simon, s’il te plait –
- Tu m’as menti sur toute la ligne ! »

Claqua la voix froide – glaciale – d’un homme aux yeux couleur chocolat, au teint pâle, à la chevelure brune, et soigneusement coiffée en arrière, excepté les quelques mèches rebelles qui s’obstinaient à coller son front déjà bien moite, et parsemé de quelques rictus dus à la contrariété, et à l’angoisse qui l’animait à cet instant. Il était vêtu d’un ensemble d’un gris perle. L’homme, aux tempes grisonnantes, agita nerveusement son bras droit et fit volte-face. Tournant outrageusement le dos à une belle rousse aux yeux verts, de vingt ans sa cadette.

« Je – je voulais juste – je voulais te le dire, mais –
- Et moi je t’ai dit de dégager, mais visiblement tu es toujours là, la coupa-t-il sèchement, en ne prenant pas même la peine de se retourner pour discerner son doux visage fuyant. Tu es un mensonge Lene. Tu l’as toujours été, et non, ne me mens pas, tu n’as jamais pensé à me le dire, et ne me l’aurais pas dit de toute façon ! A quoi t’attendais-tu ? Je ne suis pas prêt, et je ne le serais jamais !
- Pourquoi agis-tu ainsi avec moi ? – Simon !
- J’agis comme cela avec toi parce que tu m’as trahit !
- Comment ?! Je ne t’ai jamais trahit, espèce de bâtard arrogant ! »

Un gémissement s’échappa des lèvres rosées, et entrouvertes de la grande rouquine. Elle était belle. D’une si rare beauté, presque éternelle. Cette rose semblait pure, mais ses épines se tâchaient de sang à chaque fois que ses talons rouges claquaient sur le sol de cette vieille ruelle sombre, glaciale. Elle détestait cette rue. Celle qui menait tout juste, au carrefour suivant, à un grand établissement psychiatrique. Elle y avait été admise, pour une cause encore indéterminée. La rousse faisait de sa vie un continuel mystère. Jamais elle n’aurait osé avouer ses problèmes. Quels qu’ils soient. Et pourtant, cette femme, une fois sortie de sa cure, lorsqu’on décela en son ventre, un bébé. Dés que la rousse aux talons, su qu’elle était enceinte, elle saisit cette mince opportunité. Celle de parler à cet homme, avec qui elle procréa cet embryon, il y a tout juste quatre mois.

« Je suis enceinte Simon – et ceci est le fruit de notre union charnelle !
- Non, non, non, absolument pas !
- Ne soit pas méchant avec moi, compris ? Tu es un lâche, Simon Forbes !
- Tu – ce n’était – Je n’ai jamais été d’accord avec ça ! J’ai pensé que tu – Tu ne peux pas me faire ça, Lene.
- De quoi putain es-tu entrain de parler ?
- Je suis marié, lâcha-t-il, en un souffle, et tu le savais. »

L’annonce lui fit un choc. Le cœur de la femme bondit. Et une désagréable sensation s’infiltra en elle. Comme une douche glacée. Froide. Extrêmement. Lene savait que cet homme, qu’elle chérissait tant, était engagé avec une autre. Une blonde, du nom d’Euphégénia. Il avait des responsabilités. Il était un membre du Magenmagot, très réputé, et promu à un bel avenir au sein du Ministère de la Magie. Simon Forbes était prédestiné à devenir un homme fortuné. Mais elle – n’était rien. Pas sans lui.

« Oui, je sais.
- Je suis juge. J’ai une réputation.
- Ta putain de réputation, encore. Tu as toujours eu une raison pour me fuir !
- Je ne suis pas entrain de te fuir. Je t’informe juste.
- Je t’écoute.
- Et – Euphégénia va avoir un enfant aussi, ainsi, je ne peux rester avec toi. Comprends-tu ? Mais ne t’inquiète pas, je vais t’aider – avec beaucoup d’argent, mais –
- Tu veux acheter mon silence, Simon ?
- Si tu veux, on peut dire cela ainsi. »

Le souffle coupé, elle le dévisagea d’un drôle d’air, sentant sa main droite trembler furieusement de honte. Quelle stupide femme fut-elle pour l’avoir aimé de toutes ses forces ? Elle hésita à le frapper violemment, à le gifler jusqu’au sang. Mais après mûre réflexion, la jeune stagiaire, de vingt ans, au département des blessures magiques à l’Hôpital de Saint-Mangouste préféra prendre conscience de son problème, et d’accepter les sous-entendus de Simon Forbes. Elle était jeune, déshéritée par des parents fortunés qui n’acceptaient point toute tentative de rébellion vis-à-vis de leurs douteuses convictions sur la pureté du sang et des nés Moldus, ayant quitté le foyer familial une fois en âge de vivre seule et de se marier. Elle avait pensé qu’être finalement livrée à elle-même lui serait grandement utile, l’aiderait à murir, à se créer, et que sa famille avait tort sur tout. Hors, la folie l’avait emportée, ainsi que l’alcool et la débauche avec un homme marié, la poussant inexplicablement dans les bras sordides de médecins et d’infirmières dans un hôpital après son énième essai d’attenter à sa vie.

Lene Wolfsburg avait changé, en ce mois d’Avril, et cela était en partie grâce à l’enfant qu’elle portait, dont elle connaissait déjà le sexe. Un garçon. Aucun prénom ne lui venait encore à l’esprit, mais quelque chose lui disait qu’il commencerait forcément par un « T ».

Acquiesçant silencieusement, elle murmura :

« Tu me promets de m’aider ?
- Bien sûr. Seulement si tu promets sur ta vie, ainsi que sur celle de ton fils, que jamais tu ne chercheras à me recontacter. Cette histoire restera entre nous, et personne ne devra être au courant de notre liaison passée. Tu m’entends ? – De toute façon, connaissant ta famille de sang pur, respectable et cachottière, je ne pense guère qu’ils apprécieraient de connaître le fin mot de toute cette histoire…
- Tu – tu n’oserais pas ? Cela fait deux ans que je ne vis plus au manoir ! Ils n’ont –
- Tout dépendra de ta décision. Alors ?
- Je – bien…J’accepte. »



II. A MONSTER IS BORN.

Un claquement de porte retentit violemment, dans la chaleur de la vaste pièce dont l’air qui s’en dégageait était tout, sauf respirable. Une sensation étouffante s’empara vicieusement de l’arrivant, encore logé sur le seuil de la porte faite en chêne vernis, la main encore posée sur son trousseau de clé scintillant, et à deux doigts de s’emparer d’une cannette de bière blonde qui traînait sur le meuble du salon, laissant délibérément la porte d’entrée ouverte. L’homme n’avait jamais réellement eut peur de se faire cambrioler, ni même agresser d’une quelconque façon. Il laissait en permanence sa porte déverrouillée, juste fermée, comme si le quartier paisible et aisé dans lequel Simon Forbes avait élu domicile était débarrassé de toute criminalité. Cela était bien vrai, mais le membre du Magenmagot avait bien entendu oublié la définition même de la « criminalité ». En particulier en famille.

Une voix résonna, tout près, juste à quelques mètres, vers la petite cuisine. Dans le noir.

« Alors, on rentre du travail, Simon ? » susurra l’inconnu, caché.

Simon se pétrifia, et eut l’instinct de glisser sa main gauche dans le revers de sa robe de sorcier vert bouteille, pour saisir sa précieuse baguette magique. L’autre fut le plus rapide, et le désarma d’un « Experlliarmus » bien placé. Les deux baguettes en main, un rire sonore, et glacé se laissa alors entendre, planant dans l’air tel une suffocante plainte.

Le plus vieux s’affola durant un bref instant – craignant pour sa petite vie d’homme bien aisé, et marié pour la troisième fois. Il avait finalement divorcé d’Euphégénia, et s’était remarié avec une brune d’un mètre quatre-vingt d’à peine trente ans pour l’abandonner un an à peine après l’avoir épousé. La nouvelle en date se prénommait Grace, et était française. Ah, le charme des parisiennes, cela l’avait toujours rendu fou.

« Où es-ta femme, que j’aille lui présenter toutes mes condoléances ? insista l’étranger, en affichant un sourire malveillant, à la faible lueur du ‘Lumos’ de sa baguette.
- De quoi parlez-vous donc ? Quelles condoléances – mais, qui êtes vous donc ?
- Tu n’as donc pas idée ? »

Le visage livide du grand brun se plissa par un rictus de dégoût. De ses petits yeux noisette fortement sournois, il le dévisagea de haut en bas, et s’avança avec nonchalance jusqu’au juge sorcier. Profitant de la frustration de monsieur Forbes, le brun agita sadiquement sa propre arme sous ses yeux azurés comme l’océan.

« Tu ne me reconnais pas maintenant ?
- Non, et je crois que vous faites erreur sur la personne, je ne vous ai jamais vu auparavant, ainsi, veuillez me rendre ma baguette magique, et quitter mon appartement sur-le – »

Le ton arrogant de Forbes ne plut pas au psychopathe, qui cessa tout sourire, et souffla au bord de ses lèvres un simple sortilège Impardonnable.

« Endoloris. »

Les cris assourdissants, et les protestations de l’homme du Ministère ne l’atteignirent pas même un tout petit peu, et c’est avec une parfaite indifférence pleinement calculé, qu’il se mit à genoux devant lui pour l’avoir bien en face.

« Petite enflure.
- Mais que me voulez-vous donc bordel ! gémit-il, lorsque le sortilège eut enfin cessé.
- Regarde mes yeux. Cela ne te rappelle donc rien ?
- Bien sûr que non, pauvre dégénéré ! »

Grimaçant, Simon, tenta de relever ses yeux vers ceux de l’homme en capuche noire. Il avait un visage plutôt large, des traits fins, une chevelure châtain foncée, et un sourire de dément. Ses yeux lui paraissaient bien ordinaires, hormis une petite lueur étincelante couleur noisette qui y scintillait. Cela lui rappela vaguement une certaine femme, par le passé…Non, c’était impossible. Il ne pouvait y croire, tout bonnement. Elle n’avait pas pu trahir leur pacte ! Elle le lui avait promis. Son persécuteur sembla avoir deviné à quoi pensait-il, d’après le rictus présent à ses lèvres fines et rosées. Il lut instinctivement dans ses pensées.

« Tu comprends maintenant ?
- Ce – elle n’a pas pu –
- Elle me l’a dit le jour de mes dix-huit ans, et cela fait désormais trois ans que je te recherche inlassablement, attendant le moment fatidique, pour venger cet affront. Ca te fait quoi de me voir, papa ? »

Le père et le fils se croisèrent sans un mot, juste un regard, fort significatif.

Avada Kedavra.

Puis, plus rien.

Le Néant.

L’homme qui lui avait volé son enfance s’en était enfin allé dans l’Au-delà, et ce, dans d’atroces souffrances. Hors, contrairement à ce que Theodore Richard Nott pensait, cela ne lui apporta aucune satisfaction.



III. TOO SEXY FOR MY LOVE.

La longue jambe plutôt ferme, et parsemée de poils noirs de Theodore Nott se faufila sous les couvertures en satin du grand lit conjugal dans lequel ils venaient tout juste de faire l’amour, suite à leur mariage. Une belle blonde était allongée de tout son long, sommeillait vaguement, encore éprouvée par leurs ébats tumultueux et violents. Le Mangemort laissa sa main se promener le long de la cuisse gauche de Kathleen Heargreaves-Nott, fille d’une puissante famille de mages noirs tout aussi riche que la sienne. Et aussi pure.

« Comment va madame Theodore Nott ? »

Lança-t-il, le sourire aux lèvres, volant un dernier baiser à sa tendre épouse, ancienne condisciple de Poudlard, qu’il s’était empressé d’épouser après la fin de leurs études, en même temps que ses amis Serpentards, tels que Lucius Malefoy. Sa rencontre avec Kathleen représentait l’un de ses plus beaux souvenirs, et son union avec elle, ainsi que le bébé qu’elle portait en son ventre en ce moment même ; qu’ils aient conçus peu de temps avant leur mariage le rendait heureux. Il s’était débarrassé des immondes démons émanant tous de son douloureux passé, et avait rendu fier sa mère décédée une fois que son fils unique fut diplômé de l’école. Theodore savait que d’en haut, elle le surveillait, et souriait. Elle ne pouvait qu’être honorée. Il avait mené sa vie avec brillo, avait été un bon élève, voire même préfet de sa promotion, et travaillait désormais au Ministère de la Magie. La seule face obscure de son être, devait être son allégeance aux convictions du Seigneur Noir, chose que Kathleen approuvait de tout cœur. La famille Nott avait vite changé d’avis, sur le fait de déshériter leur fille à la vue de ce beau bébé, bientôt apte à perpétuer leur lignée, et l’avait hébergé suite au décès prématuré de Lene. Pour leur geste de pure bonté hypocrite, le marié leur en serait éternellement reconnaissant.

« Fort bien, monsieur Theodore Nott… » lui rétorqua-t-elle, les yeux fermés, en un faible murmure. Sa poitrine dénudée et délicatement satinée à la lueur des bougies de leur nid d’amour lui faisait envie, et l’ombre de la pièce créait sur ce corps blanchâtre de longues arabesques sombres, lui offrant de merveilleux fantasmes.

Reposant sa tête contre l’oreiller, tout juste à côté de celle de son épouse, il prit sa main dans la sienne, et la ferma, logeant ses doigts entre ceux de sa belle, se préparant à un reposant sommeil, parsemé de rêves plus ou moins érotiques.

***


Le bruit d’une explosion l’alerta, ainsi qu’un cri féminin – celui de sa femme. Il sortit sa baguette et pétrifia un des aurors avant de transplaner en un éclair noirâtre, jusqu’à parvenir tout près d’une vieille église en ruines, déjà bien amochée à cause du combat des serviteurs du Lord, et de ceux de l’Ordre.

Une femme était allongée sur le sol, une femme aux cheveux blonds, et au visage aussi pâle que la mort.

La lumière verte qui l’avait frappée de plein fouet commençait à peine à se dissiper, laissant dans son sillon l’amertume d’avoir manqué de peu le sortilège Impardonnable le plus dangereux…

Son souffle se glaça à mesure qu’il marchait jusqu’à elle, tremblant pour la toute première fois de sa vie, et craignant pour la vie de son épouse. Les muscles de son visage se contractèrent sous la colère, et portant une boucle blonde à sa bouche, pour l’embrasser, respectueusement, il cria avec force, fixant sans y croire le ciel étoilé.

Son épouse, l’être qu’il chérissait le plus avant son enfant était morte, bel et bien morte, et tout cela à cause d’un auror. Theodore se releva, livide, puis fixa un point invisible vers sa droite, se promettant de transformer ce village en un gigantesque bain de sang, et de tuer chaque défenseur du bien qu’il croiserait sur sa route, ainsi que sur celle de ses compagnons…



Ø les Moldus – les mélanges entre sorciers et vermine appelés sang mêlés – les opposants au Seigneur – l'Ordre du Phénix – Albus Dumbledore – la littérature moldue – Harry Potter – les êtres arrogants autre que lui – les friandises acidulées – qu'on lui manque de respect – les insultes – que l'on profane la tombe de sa défunte épouse – la solitude – les lits vides – les femmes d'âge mûr.
Le Seigneur des Ténèbres – les moldues adolescentes – les massacres et bonnes soirées entre Mangemorts dans des villages brûlés – la pureté de son sang ainsi que de celui d'autrui – les calepins – sa défunte femme Kathleen – son fils adoré Theodore Nott, pour qui, il en a fait un privilégié – le Quidditch de son époque – sa famille – le feu – les livres – la torture – les sortilèges impardonnables – les étudiantes.

ETIQUETTE ►
Son étiquette demeure indélébile, une étiquette qu'il porte depuis ses premières années à Poudlard, et qui n'a guère changer avec le temps. Il se faisait appeler "L'Ecorcheur" et dans le fond, cela était bien pour une raison fort précise. Nott adorait lacérer ses victimes de part et d'autres, avant de les jeter au sol, dans l'océan, ou dans un caniveau inondé de sang chaud. Theodore porte, au sein du groupe du Seigneur des Ténèbres, une image de psychopathe, animé par un fort sadisme presque inébranlable, possédé par une soif de sang et de meurtres, en l'honneur de leurs convictions d'êtes supérieurs.

FAMILLE( Origine, nationalité). CONVICTIONS, ET IDEAUX ►
Theodore Nott est avant tout né d'une liaison extraconjuguale entre une jeune étudiante et un homme, de sang pur, et réputé, un juge du Magenmagot prénommé Simon Forbes, qu'il tua à vingt et un ans par pur esprit de vengeance suite au décès de sa jeune mère Eleonor Nott d'origine Britannique - surnommée Lene -. Descendant d'une prestigieuse lignée aussi fortuné et puissante que bon nombre de familles de Sang Pur, et aux convictions toutes plus désordonnées, et louches les unes que les autres, Theodore prit le nom de sa mère, cette dernière n'ayant eut point de mari durant son existence, et revendiqua vouloir perpétuer la lignée des Nott auprès de personnes aussi pures que son sang. Il épousa Kathleen Heargreaves peu de temps après avoir quitté Poudlard, et eut un et unique fils : Theodore junior. Le Mangemort n'aimait peu de gens, mais démontra aimer sincèrement, et même avec outrance, sa moitiée, Kate, qui décéda lors d'une embuscade par des aurors. Toutes les personnes qu'il rencontra furent de nationalité Britannique, et aucun membre de sa propre famille ne se distinguait des autres en arborant une toute autre origine.


TRAITS DE CARACTERE ►
Theodore Richard Nott est d'un naturel anxieux, voire fort nerveux. Il s'agit d'un homme qui n'est en rien, la définition même du calme olympien, ou de la patience à toutes épreuves - bien loin de là, il à vite tendance à perdre son sang-froid lorsque la situation le réclame, et à foncer dans le tas, comme le bélier qu'il est en signe astrologique. Têtu, et ravagé par son impulsivité, Theodore est capable de crises prodigieusement dangereuses, voire passionnelles, et meurtrières. Il tue pour pratiquement rien, sous le coup de la colère, sous les ordres d'une tierce personne, ou parce qu'il l'aurait lui-même ordonné. Cet homme ne possède aucune morale, pitié, et ne fait nullement preuve de sentiments à l'égard des faibles et autres démunis, qu'il considére bien plus comme de la vermine. Cela étant, le Britannique reste néanmoins un élément fort, fidèle, et loyal dans l'armée du Seigneur des Ténèbres, et ses qualités entant qu'exécuteur ont depuis bien longtemps fait leurs preuves. Aucune hésitation, aucune complication. Il sait gagner le respect de ses collègues avec la force, plutôt que la négociation et la diplomatie. Cela reste pourtant un homme doté d'un coeur si sensible, et d'un profond malêtre, bouleversé par les évènements de son propre passé, animé par la haine d'avoir vu son épouse adorée mourir sous ses yeux lors d'une mission, et comblé par la venue au monde de sa chair et de son sang, pour qui -- malgré ses instincts de tueur, il ferait n'importe quoi.


MANIES ET TICS/TOCS, SIGNES PARTICULIERS ►
Entant que Mangemort, Theodore Nott brava les pires dangers, et ne revint pas toujours en pleine forme, et sans aucune égratignure. Il posséde de très nombreuses cicatrices, telles des lacérations sur tout le long du dos, ainsi que quelques unes sur son torse légèrement musclé -- ainsi qu'au niveau des genoux, lorsque les sortilèges lui déchirent les pans de ses pantalons noirs corbeau. Theodore est un homme qui, bien que frêle physiquement, en impose de part son style, sa verbe particulière, et sa façon de tenir sa baguette, bien droite, avant de scruter ses adversaires avec un regard possessif, fou, et démentiel. Il lui arrive, avant chaque duel magique, d'avoir cette manie presque détestable de ricaner, comme si cela était naturel chez lui. Un ricanement macabre, froid, sans vie, et presque insistant à la vue du sang.


PATRONUS ►
Le sortilège du Patronus est l'un des préférés de monsieur Nott -- en effet, car ce qui s'échappe en un filet argenté du bout de sa baguette magique est un hibou aux grands yeux malfaisants, et aux crocs acérés qui se jette sur ses ennemis tel une furie.

EPOUVANTARD ►
Il ne fut que brièvement confronté à un épouvantard, et les rares fois où cela se produisit, le sorcier en garda des frissons. Ce dernier prenait constamment l'apparence de son propre corps, déchiqueté par des Moldus affamés, et ressemblant à s'y méprendre à un odieux zombie sans charme ni talent.


BAGUETTE MAGIQUE ►
Lorsque Theodore Nott senior se rendit chez Ollivander par le passé, on lui attribua une baguette du cinquième coup, le jeune garçon étant bien trop maladroit à l'époque, ne cessait de faire tomber les exemplaires que lui tendait le sorcier, et toutes n'étaient pas compatibles -- ce fut celle en bois de houx, de 25 centimètres, avec un crin de lincorne en son sein qui lui convint le mieux ! Fort pratiuqe pour les enchantements en tous genre.


❧ HAVE YOU SEEN THIS MUGGLE ? ❧

HORS-JEU :
En un petit texte, parvenez à nous donner comme informations : Appelez moi Teddy Bear ! Ma foi, mon âge n'est pas considéré comme étant top secret, étant donné que vous pouvez tous le voir en bas de mon avatar, Wink Et la célébrité qui orne mon personnage est le méconnu Greg Ellis... Eh bien, c'est Rabastan qui m'a fait découvrir ce si joli forum aux teintes hivernales ! - un grand bravo votre altesse Hermione *-* - Et enfin... chose que je n'apprécie guère mais : Voldemort dort toujours avec son serpent en peluche parce qu'il a peur du noir.


Dernière édition par Theodore Sr. Nott le Mer 30 Nov - 5:29, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • mangemort, psychopathe en puissance
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 10/10/2011
− PARCHMENTS : 452
− DON(S) : legimens; métamorphage - loup; ( non déclaré )
− RPG AGE : 41 years old;
− CURRICULUM VITAE : célibataire; mangemort au sang pur; ex serpentard; père d'une fille de 17 ans;
− AUTRES COMPTE(S) : nada;


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: germanique;
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Rabastan w. Lestrange

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mar 15 Nov - 22:02

Bienvenue monsieur Nott ! Bon courage pour ta fiche ! Si t'as des questions, n'hésite pas à demandé ^^

_________________


MON.PETIT.PRINCEJe le pris dans les bras. Je le serrais. Je lui disait :
« La fleur que tu aimes n'est pas en danger...Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton...Je te dessinerai une armure pour ta fleur...Je... »
Je ne savais pas comment l'atteindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.


Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • THE HALF BLOOD PRINCE le vrai-faux mangemort
avatar
− IRL AGE : 28
− REGISTRED SINCE : 25/07/2011
− PARCHMENTS : 354
− DON(S) : Occlumencie & Légilimencie
− RPG AGE : 38 ans
− QUOTE :
THE HALF BLOOD PRINCE
« Your presence still lingers here and it won’t leave me alone.Theses wounds won’t seem to heal this pain is just too real, there’s just too much that time cannot erase… Now I’m bound by the life you left behind.. your face it haunts, my once pleasant dreams,Your voice has chased away, all the sanity in me.. »
− AUTRES COMPTE(S) : Grigori & William


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Half- Blood
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Severus Rogue

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mar 15 Nov - 22:03

Bienvenue à toi =D

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas


Invité

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 16 Nov - 6:40

Ha ! Un frère d'arme ^^

BIENVENUE !!!!!!!! :gnn:
Revenir en haut Aller en bas

FONDA • TIGNASSE REBELLE
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 21/08/2011
− PARCHMENTS : 1222
− DON(S) : Oclumens niv.2
− RPG AGE : 18 ans
− QUOTE : Ne remet jamais au lendemain ce que tu peux accomplir aujourd'hui.
− CURRICULUM VITAE : Elève actuellement en cavale. Recherchée par les mangemorts.
− AUTRES COMPTE(S) : Dmitri K. Barckwith • Dante S.H. Blackwood


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Née moldue
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Hermione J. Granger

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 16 Nov - 19:35

Bienvenue sur Magic Decadence. Si tu as le moindre soucis, questions etc ... N'hésite pas ! Bonne chance pour ta fiche. ( N'oublie pas de poster le formulaire et d'indiquer dans ton titre l'avancement de ta fiche ! ).

_________________

HERMIONE J. GRANGER ϟ « Lost in myself » LET ME OUT ❀
C'est la seule chose qu'elle parvient à faire, s'imaginer là, sur cette place vide. Ce paysage qu'elle connait si bien. Mais au final, est-ce qu'être seule dans ce vaste paysage ne va pas lui faire perdre la raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rollinginthedeep-swan.tumblr.com/

MANGEMORT • Régisseur du réseau des cheminées
avatar
− IRL AGE : 28
− REGISTRED SINCE : 31/08/2011
− PARCHMENTS : 641
− DON(S) : Legilimencie Niv2
− RPG AGE : 28 ans
− CURRICULUM VITAE : Ex Serpentard, Joueur de Quidditch à ses heures perdues et Régisseur du Réseau de Cheminées — Accessoirement amoureux des voitures et d'une Sang-de-Bourbe, mais faut pas le dire...
− AUTRES COMPTE(S) : Dreylian Yggdrasil — Gamaël Burden — E. Eve Sinclair


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Sang-Pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Icare G. Hadley

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 16 Nov - 19:40

Bienvenue parmi nous!! Very Happy

_________________
Regarde moi. Une dernière fois. Juste avant que. La terre tremble. Dis-toi. Que je serai. De l'autre coté. A t'attendre. M'attends pas sauve-toi. Prends la hauteur de l'altitude. Et si tu vois que mes ailes brulent. M'attends pas sauve-toi. Saisi ta chance. Dis toi. Si tu t'en sort. Que je serai pas mort. Avec regret.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ryn90.tumblr.com


Invité

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Jeu 17 Nov - 1:17

Merci beaucoup à vous tous ;D

D'accord Hermione, c'est fait. I love you
Revenir en haut Aller en bas

GRYFFINDOR  • 7ème année
avatar
− IRL AGE : 25
− REGISTRED SINCE : 06/10/2011
− PARCHMENTS : 157
− RPG AGE : 17 ans
− AUTRES COMPTE(S) : Dorea B. Prewett


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: sang pur
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Ginevra M. Weasley

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Sam 19 Nov - 22:27

Bienvenuue Smile
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • mangemort, psychopathe en puissance
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 10/10/2011
− PARCHMENTS : 452
− DON(S) : legimens; métamorphage - loup; ( non déclaré )
− RPG AGE : 41 years old;
− CURRICULUM VITAE : célibataire; mangemort au sang pur; ex serpentard; père d'une fille de 17 ans;
− AUTRES COMPTE(S) : nada;


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: germanique;
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Rabastan w. Lestrange

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 30 Nov - 5:04

OH TEDDY IS SO SEXY !!!

_________________


MON.PETIT.PRINCEJe le pris dans les bras. Je le serrais. Je lui disait :
« La fleur que tu aimes n'est pas en danger...Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton...Je te dessinerai une armure pour ta fleur...Je... »
Je ne savais pas comment l'atteindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.


Revenir en haut Aller en bas


Invité

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 30 Nov - 5:27

Merci à vous ! (L)

J'ai enfin terminé ! /o\ J'espère que cela vous conviendra.
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • mangemort, psychopathe en puissance
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 10/10/2011
− PARCHMENTS : 452
− DON(S) : legimens; métamorphage - loup; ( non déclaré )
− RPG AGE : 41 years old;
− CURRICULUM VITAE : célibataire; mangemort au sang pur; ex serpentard; père d'une fille de 17 ans;
− AUTRES COMPTE(S) : nada;


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: germanique;
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Rabastan w. Lestrange

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 30 Nov - 6:36

Alors tout d'abord, j'adore ton histoire mon Teddy bear <3 Je connais tes écrits et je sais que tu fais très peu de fautes ( et après lecture ) je n'ai pas vu énormément de faute, voir pas.

Pour moi, ça sera un ENORME oui pour ta validation...reste à voir avec les autres ^^

_________________


MON.PETIT.PRINCEJe le pris dans les bras. Je le serrais. Je lui disait :
« La fleur que tu aimes n'est pas en danger...Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton...Je te dessinerai une armure pour ta fleur...Je... »
Je ne savais pas comment l'atteindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.


Revenir en haut Aller en bas

ADMIN • mangemort, psychopathe en puissance
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 10/10/2011
− PARCHMENTS : 452
− DON(S) : legimens; métamorphage - loup; ( non déclaré )
− RPG AGE : 41 years old;
− CURRICULUM VITAE : célibataire; mangemort au sang pur; ex serpentard; père d'une fille de 17 ans;
− AUTRES COMPTE(S) : nada;


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: germanique;
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Rabastan w. Lestrange

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 30 Nov - 20:41


“ BIENVENUE SUR MAGIC DECADENCE„

Je vais maintenant modérer ta fiche pour la validation.
Ah ma catin en sucre...je tiens ton sort entre mes mains malsaines...TU ES RECALEEEEEE !! MOUAHAHAAHAH Ctte fiche, s'était une véritable torture à lire...Hélas...j'ai la moony qui * fait coucou à Moony, tout sourire * n'est pas de mon avis...Moony, lâche cette batte Rolling Eyes Donc, tu es validé Teddy. Bon jeu parmi nous et sache que malgré mes grosses conneries, ta fiche était genre trop bonne, trop orgasmique quoi ( tout comme ton avatar ) Allez, fiche moi l'camp de là !



“ FELICITATIONS TE VOILA VALIDE!„
Te voilà officiellement parmi nous, cher ami ! Puis-je me permettre de te guider sur le forum ? Oui ? Parfait. Je suppose que tu as déjà pris connaissance de toute la section Guide du Sorcier. Non ? Ah VADE RETRO ! Tu dois t’y rendre absolument et prendre connaissance des différents sujets ! Ca a l’air long comme ça, mais ce n’est qu’une impression et ça te permettra de bien comprendre l’univers de jeu. Bon…Après ta validation, pense à réserver ton avatar ce serait dommage qu’on te le vole ! Ensuite, ce serait bien que tu te lies, que tu te trouves des amis, des ennemis, et donc que tu crées une fiche de lien. Si tu joues un adulte, ce serait bien de te trouver un job pas vrai ? Alors consulte la liste et fait une réservation ! Puis avec un travail, on a forcément besoin d’un endroit où vivre, pas vrai ? Alors un petit tour par ici te sera profitable.
N’oublie pas que participer à la vie du forum rapporte des points ! Alors, pourquoi ne pas aller t’amuser, relever des défis, et gagner de l’argent ou des points dans la section concours.

Voilà, j’ai fini mon speech ! Il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon jeu parmi nous & à bientôt en rp sur M. D. ♥️

_________________


MON.PETIT.PRINCEJe le pris dans les bras. Je le serrais. Je lui disait :
« La fleur que tu aimes n'est pas en danger...Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton...Je te dessinerai une armure pour ta fleur...Je... »
Je ne savais pas comment l'atteindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.


Revenir en haut Aller en bas


Invité

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Mer 30 Nov - 21:36

*commence à sortir la cravache devant les menaces de Rabbit*

Soit gentil è_é

Oh, mille merci ma princesse d'amour ! I love you I love you Et merci à notre Altesse Mione *O* Ca me fait super plaisir d'être validé ! /o\ Hahaha, mes petits agneaux, j'arrive pour vous mangeeer ! ;D

*fixe Rabastan*

Tu seras le premier sur ma liste... *ricanement de démnt*
Revenir en haut Aller en bas

FONDA • TIGNASSE REBELLE
avatar
− IRL AGE : 26
− REGISTRED SINCE : 21/08/2011
− PARCHMENTS : 1222
− DON(S) : Oclumens niv.2
− RPG AGE : 18 ans
− QUOTE : Ne remet jamais au lendemain ce que tu peux accomplir aujourd'hui.
− CURRICULUM VITAE : Elève actuellement en cavale. Recherchée par les mangemorts.
− AUTRES COMPTE(S) : Dmitri K. Barckwith • Dante S.H. Blackwood


♣ CHARACTER : WHO ARE YOU ? ♣
♦ ORIGINS: Née moldue
♦ RELATIONSHIPS:
♦ INVENTAIRE:
Hermione J. Granger

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater. Jeu 1 Déc - 18:36

* Attrape Joséphine* Chhhhooooouuuuuuee ?. *ZBAFF*

Hey, Félicitation !

_________________

HERMIONE J. GRANGER ϟ « Lost in myself » LET ME OUT ❀
C'est la seule chose qu'elle parvient à faire, s'imaginer là, sur cette place vide. Ce paysage qu'elle connait si bien. Mais au final, est-ce qu'être seule dans ce vaste paysage ne va pas lui faire perdre la raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rollinginthedeep-swan.tumblr.com/


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: THEODORE NOTT ♦ Deatheater.

Revenir en haut Aller en bas

THEODORE NOTT ♦ Deatheater.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Théodore Bagwell "T-Bag" (Prison Break)
» Mort au cimetière.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARRY POTTER : MAGIC DECADENCE ::  :: PRESENTATION :: » les sorciers validés-